Attention ceci est un site
de partage et de réflexion,
les informations qui s’y
trouvent ne sont pas
les références de
la HAS. Les documents
publiés par la HAS
sont en
http://www.has-sante.fr

Site administré par la
Direction de l'Amélioration de la Qualité et de la Sécurité des Soins
information.medicale@has-sante.fr
Version 4.29b  

Connectez-vous pour contribuer !


  Plan du site
  Préférences

Signets
  Analyse d’une application d’informatique médicale
  Signets WikiPE
  Ressources en rapport avec l’intelligence artificielle
  Mode d’emploi de WikiPE
  Glossaire de la prescription électronique
  SAD indexée par médicaments : Influvac_Tetra
  SAD indexée par médicaments : ATB7j
  SAD médicaments XML
  Certification LAP de médecine ambulatoire le 22/09/2016
  Certification des LAD de PUI (document en discussion)

Tests v2 des LAP de médecine ambulatoire en discussion

   


Séquence A
Séquence B
Séquence C
Séquence D
Séquence E
Séquence F
Séquence G
Séquence H
Séquence I
Séquence J
Séquence K
Séquence L
Séquence M
Séquence N
Séquence O


 
Scénario 2
Critères
1/1
(A)
(A) Nouvelle séquence  
2/1S1
(A)
L’ouverture d’une session se fait par un identifiant et un mot de passe ou par la carte de professionnel de santé  L’accès au LAP est conditionné par l’ouverture de sessions propres aux différents utilisateurs et protégées par au moins un mot de passe ou par l’identification de la carte de professionnel de santé (CPS).
3/2S1
(A)
La signification en toutes lettres en français des icônes, des alertes et des signaux d’information éventuellement affichés est disponible à partir du LAP  Le LAP permet d’afficher la signification en toutes lettres en français des icônes, des alertes et des signaux d’information affichés par le LAP ou par la base de données sur les médicaments (BdM).
4/3S1
(A)
Dans le périmètre fonctionnel couvert par ce référentiel de certification, aucune publicité n’est visible lors des tests.  Le LAP n’affiche aucune publicité.
5/4S1
(A)
La sélection, l’ordre et la présentation des médicaments dans les listes produites lors de ces tests ne sont pas influencés par des considérations promotionnelles. Aucun signe distinctif à caractère promotionnel ne figure dans les listes de médicaments affichées lors de ces tests. Les listes de médicaments ne peuvent résulter que de sélections dont tous les paramètres sont explicites  La sélection, l’ordre et la présentation des médicaments dans les listes ne sont pas influencés par des considérations promotionnelles. Aucun signe distinctif à caractère promotionnel ne figure dans les listes de médicaments. Les listes de médicaments ne peuvent résulter que de sélections dont tous les paramètres sont explicites pour l’utilisateur.
6/5S1
(A)
Les alertes et signaux d’information ont pour objectif d’informer le prescripteur. Le LAP ne doit pas empêcher une quelconque prescription  Les alertes et signaux d’information ont pour objectif d’informer le prescripteur. Sous son paramétrage par défaut, un LAP n’empêche pas un prescripteur de rédiger une quelconque prescription.
7/6S1
(A)
Lors des tests, le nom, le prénom, l’âge et, si disponible, le sexe des patients sont visibles tout au long des processus de saisie des éléments du dossier du patient, d’élaboration, de contrôle et d’impression des ordonnances  Les informations identifiant le patient (nom de naissance ou le nom d’usage, prénom, âge et sexe) sont affichées de façon permanente et sans ambiguïté tout au long du processus de prescription.
8/7S1
(A)
Imprimer le document qui comporte les items suivants clairement séparés :
- l’identité du client de la certification
- le nom et la version du LAP
- l’éditeur, le nom et la version de la BdM
- la date de mise à jour du document
 Le LAP permet d’afficher un document imprimable par tout utilisateur qui comporte les items suivants clairement séparés :
- l’identité du client de la certification ;
- le nom et la version du LAP. Toute modification du code compilé d’un programme constitutif du LAP est accompagnée d’une modification incrémentale de l’identifiant de version ;
- l’éditeur, le nom et la version de la BdM ;
- la date de mise à jour du document.
9/127
(A)
Afficher et imprimer un document qui rappelle :
- l’identité du client de la certification telle que mentionnée dans le document décrit au critère Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=94
- l’énoncé des critères l’énoncé des critères Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=1bis, Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=185, Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=164, Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=24, Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=140, Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=141, Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=154, Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=31ter, Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=126, Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=123, Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=133, Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=124, Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=36, Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=131, Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=45bis, Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=46, Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=147, Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=86, Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=94, Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=172, Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=95bis, Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=150, Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=155, Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=156, Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=160, Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=161 et Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=162.
- l’engagement au respect de ces critères
- la date de mise à jour du document.
 Le LAP permet d’afficher un document imprimable par tout utilisateur qui rappelle :
- l’identité du client de la certification telle que mentionnée dans le document décrit au critère Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=94 ;
- l’énoncé des critères Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=1bis, Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=185, Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=164, Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=24, Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=140, Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=141, Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=154, Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=31ter, Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=126, Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=123, Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=133, Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=124, Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=36, Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=131, Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=45bis, Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=46, Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=147, Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=86, Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=94, Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=172, Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=95bis, Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=150, Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=155, Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=156, Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=160, Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=161 et Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=162 ;
- l’engagement au respect de ces critères ;
- la date de mise à jour du document.
10/2
(B)
(B) Nouvelle séquence  
11/118
(B)
Cette séquence est l’occasion de tester :
- l’obligation, pour le LAP, d’imposer un âge (ou date de naissance) lorsque le praticien début une ordonnance.
- la possibilité, dans le LAP, de saisir et de différencier des données patients structurées et non structurées,
- la recherche de médicaments (par substance active par exemple), les tris par prix, et l’information associée (SMR, posologies, agrément ...),
- et enfin, la conformité réglementaire de l’ordonnance.

D’un point de vue des contrôles de sécurité de la prescription, seront testés :
- l’intervalle entre deux prises,
- la durée maximale de traitement,
- la posologie par prise.
 
12/8S1
(B)
Créer un dossier patient pour Monsieur BB B (nom de famille en deux parties) Saisir B-BB pour prénom. Ne pas saisir la date de naissance à moins que le LAP n’y oblige (dans ce cas saisir une date de naissance correspondant à un âge de 40 ans et 3 mois)  Le LAP impose la saisie du nom de naissance et l’identifie comme tel, du prénom, du sexe et de la date de naissance du patient lorsque le praticien débute une prescription et que le LAP ne dispose pas encore de ces informations.
13/381
(B)
Saisir le nom d’usage de monsieur BB B : BB BU  Le LAP permet la saisie d’un nom d’usage et l’identifie comme tel.
14/9S1
(B)
Indiquer que le patient présente un ulcère gastrique évolutif. Le LAP permet la saisie de cette pathologie  Le LAP permet la saisie des états physiopathologiques, des antécédents pathologiques et, pour les patientes, des antécédents obstétricaux afin d’effectuer les contrôles de sécurité de la prescription (critère Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=52,54,55,56,57et58) lorsque ces informations sont codées (critère Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=17bis).
15/10S1
(B)
Saisir un antécédent de voyage en Afrique Centrale. Le LAP permet la saisie de cet antécédent  Le LAP permet la saisie des états physiopathologiques, des antécédents pathologiques et, pour les patientes, des antécédents obstétricaux afin d’effectuer les contrôles de sécurité de la prescription (critère Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=52,54,55,56,57et58) lorsque ces informations sont codées (critère Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=17bis).
16/11S1
(B)
Débuter une prescription. Le LAP impose la saisie de la date de naissance ou un âge approximatif au plus tard lorsque la prescription est initiée. Si ce n’est déjà fait, saisir alors une date de naissance correspondant à un âge de 40 ans et 3 mois  Le LAP impose la saisie du nom de naissance et l’identifie comme tel, du prénom, du sexe et de la date de naissance du patient lorsque le praticien débute une prescription et que le LAP ne dispose pas encore de ces informations.
17/12S1
(B)
Afficher toutes les spécialités contenant du ketoprofène.  Le LAP permet de rechercher et d’afficher une liste de médicaments dont le nom de spécialité ou la dénomination commune (DC) comprend une suite alphanumérique.
18/13S1
(B)
Le LAP permet de réorganiser cette liste par ordre alphabétique  Les listes de médicaments peuvent être triées par ordre alphabétique.
Les listes de spécialités pharmaceutiques peuvent aussi être triées par prix unitaire estimatif des UCD.
L’utilisateur peut choisir un de ces critères comme critère de tri par défaut. Ce paramétrage est une propriété du profil de l’utilisateur.
19/14S1
(B)
Le LAP affiche les prix ou la gamme de prix par UCD des différentes présentations des médicaments de cette liste  Dans sa configuration par défaut, le LAP affiche les prix ou la gamme de prix par UCD (ou identifiant équivalent pour les médicaments virtuels) des médicaments dans les listes présentées.
20/15S1
(B)
Le LAP permet de réorganiser cette liste par ordre de prix croissant des UCD  Les listes de médicaments peuvent être triées par ordre alphabétique.
Les listes de spécialités pharmaceutiques peuvent aussi être triées par prix unitaire estimatif des UCD.
L’utilisateur peut choisir un de ces critères comme critère de tri par défaut. Ce paramétrage est une propriété du profil de l’utilisateur.
21/16S1
(B)
Choisir l’ordre alphabétique comme ordre par défaut des médicaments sélectionnés dans les listes  Les listes de médicaments peuvent être triées par ordre alphabétique.
Les listes de spécialités pharmaceutiques peuvent aussi être triées par prix unitaire estimatif des UCD.
L’utilisateur peut choisir un de ces critères comme critère de tri par défaut. Ce paramétrage est une propriété du profil de l’utilisateur.
22/17S1
(B)
Choisir le KETOPROFENE BIOGARAN® comprimés LP à 100mg. Le LAP permet d’afficher les rubriques de la monographie, un SMR, le prix de la spécialité, le taux et la base de remboursement et l’agrément aux collectivités  Le LAP met à disposition de tous les utilisateurs la totalité de l’information sur le médicament exigée par le présent référentiel et qui est proposée par une base de données sur les médicaments (BdM) agréée par la HAS. Cette information est différenciée de celle ayant une autre origine.
23/18S1
(B)
Le LAP affiche la (ou les) posologie(s) retenue(s) par l’AMM pour le KETOPROFENE BIOGARAN®  Pour un médicament, le LAP présente les choix de posologies et, si présentes dans l’AMM, les différentes modalités de traitement incluant les durées de traitement.
24/19S1
(B)
Prescrire à Monsieur BB B en spécialité pharmaceutique KETOPROFENE BIOGARAN® comprimé LP à 100mg un par jour au soir pendant 7 jours. Au plus tard lors de la demande d’impression de l’ordonnance, soit l’aspect de la notion de «voyage en Afrique Centrale» diffère de la notion d’«ulcère gastrique évolutif», soit une fonction est disponible qui permet de distinguer la différence de niveau de codification de ces deux notions  Lorsque le dossier patient permet l’enregistrement d’informations qui ne sont pas utilisées par le LAP pour les contrôles de sécurité de la prescription, par exemple par manque de structuration ou de codification :
- soit le LAP présente de façon clairement différente les informations qui sont utilisées pour les contrôles de sécurité de la prescription et celles qui ne le sont pas;
- soit le LAP met à disposition de l’utilisateur, au plus tard lors de la demande d’impression de l’ordonnance, une fonction qui lui permet de visualiser clairement, en français, les données du dossier patient que le LAP soumet à la base de données sur les médicaments (BdM) lorsqu’il requiert l’analyse de la prescription.
25/20S1
(B)
Le LAP informe le prescripteur que la prise de KETOPROFENE est contre-indiquée chez les sujets présentant un ulcère gastrique évolutif au plus tard lors de la demande d’impression de cette ordonnance. Ne pas imprimer cette ordonnance  Les contrôles de sécurité de la prescription produisent un signal d’information si le traitement médicamenteux en cours est contre-indiqué ou déconseillé par l’âge, le sexe, les antécédents ou les états physiopathologiques dont la fonction rénale évaluée par la clairance de la créatinine.
26/402
(B)
Le LAP permet d’afficher la version de la BdM utilisée pour les contrôles de sécurité de ces prescriptions  Le LAP permet d’afficher toutes les ordonnances telles qu’elles ont été imprimées ainsi que la version de la base de données sur les médicaments (BdM) utilisée pour les contrôles de sécurité de ces prescriptions.
27/21S1
(B)
Ajouter à l’ordonnance du STILNOX® comprimé 10 mg un au coucher pendant deux mois. Redemander l’impression de l’ordonnance. Le LAP informe le prescripteur que la durée de traitement dépasse la durée maximale prévue au plus tard lors de la demande d’impression de l’ordonnance  Les contrôles de sécurité de la prescription produisent un signal d’information lorsque la durée inscrite par l’utilisateur pour une ligne de prescription se situe en dessous de la durée de traitement prévue par l’information sur le médicament ou au-dessus de la plus longue durée de traitement prévue par l’information sur le médicament. Ce contrôle n’est obligatoire que lorsque l’information sur le médicament comporte des bornes de durées pour toutes les indications de la spécialité.
28/134
(B)
L’ordonnance précise qu’elle comporte 2 spécialités.  Le nombre de médicaments prescrits est imprimé sur l’ordonnance.
29/378
(B)
Cette ordonnance comporte le nom, le prénom, le sexe et l’âge du patient, ainsi que la date de la prescription.  Le LAP élabore une ordonnance comportant le nom de naissance (éventuellement le nom d’usage), le prénom, le sexe et l’âge du patient ainsi que la date de la prescription.
30/379
(B)
Cette ordonnance comporte le nom, l’adresse du prescripteur, ainsi que son identifiant RPPS, en chiffre et en code à barres.  Le LAP imprime une ordonnance comportant le nom, l’adresse du prescripteur et son identifiant RPPS, en chiffre et en code à barres.
Ces éléments sont attachés au profil de l’utilisateur.
31/386
(B)
Le LAP permet d’afficher la date de l’édition installée de la base de données sur les médicaments (BdM)  Le LAP permet d’afficher l’éditeur, le nom, la version et la date de l’édition installée de la base de données sur les médicaments (BdM).
32/392
(B)
LAP permet d’imprimer un duplicata de cette ordonnance sans modification de l’auteur, du traitement ou de la date de prescription et portant la mention « duplicata ».  Le LAP permet au prescripteur de retrouver et visualiser toutes les ordonnances du patient dont le LAP a été le moyen de saisie telles qu’elles ont été imprimées.
Le LAP permet d’imprimer un duplicata de ces ordonnances sans modification de l’auteur, du traitement ou de la date de prescription et portant la mention « duplicata ».
33/318
(B)
Le LAP permet d’afficher un document qui énonce en français les liens et les modalités d’éventuels partenariats de l’éditeur avec d’autres structures actives dans le domaine de la santé. En l’absence de tels liens, le document affichable déclare l’absence de lien de l’éditeur avec toute autre structure active dans le domaine de la santé  Le LAP permet d’afficher un document imprimable par tout utilisateur qui énonce en français :
- l’identité du client de la certification ;
- une adresse physique du client de la certification ;
- les liens (en particulier capitalistiques, commerciaux, juridiques) et les modalités d’éventuels partenariats du client de certification avec d’autres structures (professionnelles, industrielles, commerciales ou associatives) actives dans le domaine de la santé. En l’absence de tels liens, le document affichable déclare l’absence de lien du client de certification avec toute autre structure active dans le domaine de la santé ;
- la date de mise à jour du document.
34/152
(B)
Sur une nouvelle ordonnance, prescrire du DAFALGAN CODEINE 500mg/30mg, 1 comprimé par prise, toutes les 6 heures, pendant 1 semaine.  Le LAP permet de prescrire des prises de médicament espacées de 5 minutes à 12 mois, et dont le cadencement s’exprime au moins de :
- 5 à 180 minutes,
- 1 à 72 heures,
- 1 à 90 jours,
- 1 à 12 semaines
- et de 1 à 12 mois.
35/162
(B)
Modifier la posologie : 1 comprimé toutes les 4 heures.
Le LAP alerte le prescripteur que l’intervalle entre 2 prises est en dessous de l’intervalle minimal publié par la BdM au plus tard lors de la demande d’impression de cette ordonnance
 Les contrôles de sécurité de la prescription produisent une alerte lorsque la prescription induit un intervalle entre 2 prises d’un médicament en dessous de l’intervalle minimal publié par la BdM.
Ce contrôle prend en compte la clairance de la créatinine.
36/201
(B)
Modifier la prescription de 3 comprimés, toutes les 6 heures.
Le LAP informe le prescripteur que la prescription induit une posologie par prise de médicament supérieure à celle publiée par la BdM au plus tard lors de la demande d’impression de cette ordonnance.
 Les contrôles de sécurité de la prescription produisent un signal d’information lorsque la prescription induit une posologie par prise de médicament supérieure à celle publiée par la BdM.
Ce contrôle prend en compte le poids et la clairance de la créatinine.
37/3
(C)
(C) Nouvelle séquence  
38/119
(C)
Cette séquence est l’occasion de tester :
- l’obligation, pour le LAP, d’imposer un nom de naissance lorsque le praticien début une ordonnance,
- les fonctions liées au traitement en cours : saisie, éventuellement en DC et avec une posologie, récapitulatif, alertes ...


D’un point de vue des contrôles de sécurité de la prescription, seront testés :
- la redondance de substance active, y compris pour le traitement en cours et à l’exception des traitements chroniques,
- la posologie journalière maximale,
- l’impossibilité de prescrire en DC seule pour certains médicaments (document précisions).
 
39/22S1
(C)
Créer un nouveau dossier pour un patient masculin prénommé C-BB âgé de 49 ans ayant pour antécédent une insuffisance cardiaque. Ne pas saisir le nom de naissance à moins que le LAP n’y oblige (dans ce cas, saisir CC B comme nom de naissance). Déclarer un traitement par RODOGYL® 2 comprimés le matin, midi et soir débuté il y a 2 jours et prescrit pour une semaine par un autre praticien. Le LAP permet cette saisie  Le LAP impose la saisie du nom de naissance et l’identifie comme tel, du prénom, du sexe et de la date de naissance du patient lorsque le praticien débute une prescription et que le LAP ne dispose pas encore de ces informations.
40/23S1
(C)
Débuter une prescription. Le LAP impose la saisie du nom du patient au plus tard lorsque la prescription est initiée. Saisir alors CC B comme nom de naissance.  Le LAP permet la saisie de tous les médicaments du traitement en cours pour le patient, y compris ceux qui n’ont pas été prescrits par l’utilisateur.
41/135
(C)
Saisir le traitement en cours : paracetamol 1000 mg, matin, midi et soir débuté il y a 2 jours et prescrit pour une semaine.  Le LAP permet la saisie du traitement en cours formulé sans nom de marque pour les médicaments.
Cette fonctionnalité est interdite pour les médicaments qui nécessitent un nom de marque.
42/122
(C)
Saisir le traitement en cours : RODOGYL®. Enregistrer ce traitement en cours.  Le LAP permet la saisie de la posologie du traitement en cours. Cette saisie est facultative.
43/273
(C)
Saisir que l’information sur le traitement en cours est donnée par le patient.  La source ou la qualité des autres prescripteurs des traitements en cours peut être renseignée.
44/24S1
(C)
Noter un traitement chronique par CARDENSIEL® comprimé 1,25mg 1 comprimé le matin, déclarant comme motif «insuffisance cardiaque». Si le LAP impose la saisie d’un auteur pour cette prescription, indiquer qu’il s’agit de l’utilisateur actuel du LAP. Si le LAP exige la saisie d’une date, indiquer que ce médicament a été prescrit pour un mois, 15 jours avant la date du jour.  Pour chaque ligne de prescription, le LAP permet au prescripteur d’indiquer la durée de traitement, la voie d’administration et un commentaire.
45/25S1
(C)
Renouveler ce traitement chronique pour 15 jours. Demander l’impression de l’ordonnance. Le LAP ne signale aucune redondance  Les contrôles de sécurité de la prescription produisent un signal d’information en cas de redondance de substance(s) active(s) au sein du traitement médicamenteux en cours. Ce contrôle ne signale pas la redondance qui pourrait résulter du renouvellement d’un traitement chronique (critère Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=168).
46/26S1
(C)
Accepter l’impression de l’ordonnance quelles que soient les alertes. Prescrire à Monsieur CC B en spécialité pharmaceutique FLAGYL® 500mg comprimé 1 le matin, midi et soir per os sur une nouvelle ordonnance et demander son impression. Le LAP informe le prescripteur de la redondance de substance active entre ce traitement et le RODOGYL® au plus tard lors de la demande d’impression de cette ordonnance  Les contrôles de sécurité de la prescription produisent un signal d’information en cas de redondance de substance(s) active(s) au sein du traitement médicamenteux en cours. Ce contrôle ne signale pas la redondance qui pourrait résulter du renouvellement d’un traitement chronique (critère Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=168).
47/27S1
(C)
Accepter l’impression de l’ordonnance quelles que soient les alertes. Afin d’élaborer une autre ordonnance, afficher les spécialités pharmaceutiques comportant du bisoprolol à l’aide de la recherche par principe actif  Le LAP permet d’afficher une liste de spécialités pharmaceutiques correspondant à une substance active ou une association de substances actives.
48/28S1
(C)
Prescrire en spécialité pharmaceutique le LODOZ® 10mg/6,25mg comprimé 1 le matin. Le LAP informe le prescripteur de la redondance de prescription d’un même principe actif entre ce traitement et le CARDENSIEL® au plus tard lors de la demande d’impression de cette ordonnance  Les contrôles de sécurité de la prescription produisent un signal d’information en cas de redondance de substance(s) active(s) au sein du traitement médicamenteux en cours. Ce contrôle ne signale pas la redondance qui pourrait résulter du renouvellement d’un traitement chronique (critère Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=168).
49/29S1
(C)
Ne pas imprimer l’ordonnance et annuler la prescription de LODOZ. Afficher tous les traitements en cours chez Monsieur CC B  Le LAP permet à tous les utilisateurs d’afficher le traitement en cours d’un patient donné.
50/86S1
(C)
Noter un arrêt du traitement au long cours par CARDENSIEL® à la date de la veille  Le LAP permet de saisir et d’enregistrer la date de fin effective d’un traitement médicamenteux afin de permettre :
- la visualisation de l’historique des traitements (critère Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=20) ;
- l’actualisation du traitement médicamenteux en cours (critères Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=72 et Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=47).
51/30S1
(C)
Represcrire à une posologie plus élevée du LODOZ® à 1 comprimé le matin, midi et soir. Le LAP alerte le prescripteur du dépassement de posologie au plus tard lors de la demande d’impression de cette ordonnance  Les contrôles de sécurité de la prescription produisent une alerte lorsqu’une posologie journalière se situe au-dessus de la posologie journalière la plus importante de la BDM.
Ce contrôle prend en compte le poids, l’âge, la taille et la clairance de la créatinine.
52/32S1
(C)
Ne pas imprimer l’ordonnance. Ramener la posologie de LODOZ® à 1 comprimé le matin. Ajouter sur l’ordonnance «A avaler sans mâcher». Accepter l’impression de l’ordonnance quelles que soient les alertes. L’ordonnance comporte bien la mention «A avaler sans mâcher»  Pour chaque ligne de prescription, le LAP permet au prescripteur d’indiquer la durée de traitement, la voie d’administration et un commentaire.
53/87S1
(C)
Afficher la liste des traitements en cours de ce patient. Elle ne contient pas le CARDENSIEL®  Le LAP permet de saisir et d’enregistrer la date de fin effective d’un traitement médicamenteux afin de permettre :
- la visualisation de l’historique des traitements (critère Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=20) ;
- l’actualisation du traitement médicamenteux en cours (critères Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=72 et Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=47).
54/33S1
(C)
Prescrire COTAREG® 160mg/12,5mg 1 comprimé le matin sur une nouvelle ordonnance. Convertir cette seconde ordonnance en dénomination commune (DC). Cette ligne de prescription ne fait pas apparaître de nom de marque.  Le LAP permet de transformer une ligne de prescription pour qu’un médicament précis y soit prescrit sans nom de marque.
Cette fonctionnalité est interdite pour les prescriptions de médicaments qui nécessitent un nom de marque.
55/98
(C)
Sur cette même ordonnance, prescrire en spécialité pharmaceutique Arkogélules Fragon 350mg gélule, à raison de 1 gélule le matin. Convertir cette ligne de prescription en dénomination commune (DC) pour ne plus faire apparaître le nom de marque.
Le LAP ne permet pas cette opération.
Annuler cette ligne de prescription.
 Le LAP permet de transformer une ligne de prescription pour qu’un médicament précis y soit prescrit sans nom de marque.
Cette fonctionnalité est interdite pour les prescriptions de médicaments qui nécessitent un nom de marque.
56/34S1
(C)
Demander l’impression de l’ordonnance. Le LAP informe le prescripteur de la redondance de la substance active hydrochlorothiazide au plus tard lors de la demande d’impression de cette seconde ordonnance  Les contrôles de sécurité de la prescription produisent un signal d’information en cas de redondance de substance(s) active(s) au sein du traitement médicamenteux en cours. Ce contrôle ne signale pas la redondance qui pourrait résulter du renouvellement d’un traitement chronique (critère Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=168).
57/35S1
(C)
Accepter l’impression de l’ordonnance quelles que soient les alertes. Imprimer tous les traitements en cours chez Monsieur CC B  Le LAP permet l’impression du traitement en cours d’un patient précisé.
58/37S1
(C)
Sur une nouvelle ordonnance, prescrire à Monsieur CC B un régime sans sel et demander l’impression de cette ordonnance. Soit le LAP présente de façon clairement différente cette prescription des prescriptions précédentes, soit il met à disposition de l’utilisateur, au plus tard lors de la demande d’impression de l’ordonnance, une fonction qui lui permet de visualiser clairement, en français, les lignes de prescription que la base de données sur les médicaments inclus lors de l’analyse de la prescription  Pour les lignes de prescription, médicamenteuses ou non, qui ne peuvent être contrôlées par le LAP du point de vue de la sécurité, par exemple en raison de l’absence de codification :
- soit le LAP présente de façon clairement différente les lignes de prescription qui font l’objet des contrôles de sécurité de la prescription et celles qui ne le font pas ;
- soit le LAP met à disposition de l’utilisateur, au plus tard lors de la demande d’impression de l’ordonnance, une fonction qui lui permet de visualiser clairement, en français, les lignes de prescription que la base de données sur les médicaments (BdM) inclut lors de l’analyse de la prescription.
59/4
(D)
(D) Nouvelle séquence  
60/133
(D)
Cette séquence est l’occasion de tester :
- l’obligation, pour le LAP, d’imposer un poids à l’impression d’une ordonnance,
- la mise à disposition d’un lien «pharmacovigilance»


D’un point de vue des contrôles de sécurité de la prescription, seront testés :
- la posologie journalière maximale en fonction du poids,
- les allergies.
 
61/38S1
(D)
Créer un nouveau dossier pour le garçon dont le nom de naissance est DD B (prénom D-BB) âgé de 10 mois, ne pas saisir de poids à moins que le LAP ne l’exige (dans ce cas, saisir un poids de 8,5kg).
Afficher tous les principes actifs dont le nom contient « ibu »
 Le LAP permet de rechercher et d’afficher une liste de médicaments dont le nom de spécialité ou la dénomination commune (DC) comprend une suite alphanumérique.
62/313
(D)
Prescrire ANTARENE® suspension buvable 20mg/ml 200mg matin, midi, soir et nuit pendant 30 jours.
Porter la mention « non substituable ».
 Pour les prescriptions avec nom de marque de médicaments appartenant à un groupe générique, le LAP permet l’inscription de la mention « non substituable ».
Le LAP permet l’inscription d’un motif de non substitution en regard de cette mention.
63/39S1
(D)
Demander l’impression de l’ordonnance. Le LAP alerte le praticien de l’absence de disponibilité du poids du patient au plus tard lors de la demande d’impression de l’ordonnance  Le poids est enregistrable dans le dossier patient.
La date de cet enregistrement est elle aussi enregistrée.
Lorsque le poids du patient est nécessaire aux contrôles de sécurité de la prescription afférents et que :
- le LAP ne dispose pas de cette information ou que
- le dernier poids du patient est inférieur à 30kg et a été enregistré antérieurement au jour d’impression de l’ordonnance,
le LAP produit une alerte pour signifier à l’utilisateur que ces contrôles ne pourront être réalisés, au plus tard lors de la demande d’impression de l’ordonnance.
64/40S1
(D)
Enregistrer un poids de 8,5kg si pas déjà fait  Le poids est enregistrable dans le dossier patient.
La date de cet enregistrement est elle aussi enregistrée.
Lorsque le poids du patient est nécessaire aux contrôles de sécurité de la prescription afférents et que :
- le LAP ne dispose pas de cette information ou que
- le dernier poids du patient est inférieur à 30kg et a été enregistré antérieurement au jour d’impression de l’ordonnance,
le LAP produit une alerte pour signifier à l’utilisateur que ces contrôles ne pourront être réalisés, au plus tard lors de la demande d’impression de l’ordonnance.
65/41S1
(D)
Le LAP alerte le prescripteur du dépassement de posologie journalière au plus tard lors de la demande d’impression de l’ordonnance  Les contrôles de sécurité de la prescription produisent une alerte lorsqu’une posologie journalière se situe au-dessus de la posologie journalière la plus importante de la BDM.
Ce contrôle prend en compte le poids, l’âge, la taille et la clairance de la créatinine.
66/42S1
(D)
Ne pas imprimer l’ordonnance. Enregistrer une allergie à l’aspirine  Le LAP permet la saisie des allergies, hypersensibilités, intolérances aux médicaments et des contre-indications aux excipients afin d’effectuer les contrôles de sécurité de la prescription (critères Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=49 et Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=77).
67/43S1
(D)
Modifier l’ordonnance pour ANTARENE® 20mg/ml suspension buvable 3 prises de 60mg tous les jours pendant 3 jours. Demander l’impression d’ordonnance. Le LAP informe le prescripteur que l’hypersensibilité à l’aspirine contre-indique la prescription d’ANTARENE® au plus tard lors de la demande d’impression de cette ordonnance  Les contrôles de sécurité de la prescription produisent un signal d’information en cas d’allergie, d’hypersensibilité ou d’intolérance à un composant du traitement médicamenteux en cours.
68/46S1
(D)
Le LAP met à disposition un lien web vers le formulaire de signalement de pharmacovigilance de l’Afssaps  Le LAP met à disposition du prescripteur un lien web vers le formulaire de signalement de pharmacovigilance que propose l’ANSM sur son site pour la déclaration d’effets indésirables.
69/5
(E)
(E) Nouvelle séquence  
70/120
(E)
Cette séquence est l’occasion de tester :
- l’obligation, pour le LAP, d’imposer un prénom à l’initiation d’une ordonnance,
- les fonctions liées aux ALD


D’un point de vue des contrôles de sécurité de la prescription, seront testés :
- le caractère dopant d’un produit,
- le caractère «prescription restreinte»,
- les alertes liées à la grossesse.
 
71/48S1
(E)
Créer un nouveau dossier pour femme âgée de 33 ans, dont le nom de naissance est EE B.
Ne pas saisir le prénom à moins que le LAP n’y oblige (dans ce cas saisir E-BB comme prénom). Débuter une prescription. Le LAP impose la saisie du prénom de la patiente au plus tard lorsque la prescription est initiée. Saisir alors E-BB comme prénom
 Le LAP impose la saisie du nom de naissance et l’identifie comme tel, du prénom, du sexe et de la date de naissance du patient lorsque le praticien débute une prescription et que le LAP ne dispose pas encore de ces informations.
72/142
(E)
Saisir que Mme EE B est atteinte d’une affection longue durée liée son immunodéficience humaine virale (VIH) (ALD n°7).  Le LAP permet l’enregistrement d’une ou plusieurs affection longue durée (ALD) exonérante dans le dossier patient.
Cet enregistrement est celui utilisé pour les fonctions prévues au critère Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=159.
73/111
(E)
Saisir que Mme EE B est atteinte d’une immunodéficience humaine virale, à l’origine de maladies infectieuses et parasitaires (code CIM 10 : B.20). Le LAP enregistre le code CIM 10.  Le LAP permet de préciser chaque affection longue durée (ALD) exonérante par un code CIM 10.
74/44
(E)
Le LAP permet de saisir que cette patiente a cette ALD depuis mars 2016  Le LAP permet l’enregistrement d’une ou plusieurs affection longue durée (ALD) exonérante dans le dossier patient.
Cet enregistrement est celui utilisé pour les fonctions prévues au critère Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=159.
75/49S1
(E)
Prescrire en spécialité pharmaceutique KREDEX® 12,5 mg, 1 comprimé le matin et soir, pendant 3 semaines et demander l’impression de l’ordonnance. Le LAP informe le prescripteur du caractère dopant du produit au plus tard lors de la demande d’impression de l’ordonnance. Ne pas imprimer cette ordonnance  Les contrôles de sécurité produisent un signal d’information si le traitement médicamenteux en cours comporte un médicament dont le caractère dopant est mentionné dans la base de données sur les médicaments (BdM).
76/368
(E)
Le LAP permet de saisir que cette spécialité est prescrite dans le cadre de l’ALD exonérante de la patiente.  Dans une ligne de prescription, pour chaque médicament, le LAP permet au prescripteur d’indiquer la posologie (en dehors de la durée), un motif de la prescription, de spécifier si le traitement est prescrit dans le cadre d’une ALD exonérante et s’il est prescrit comme traitement chronique.
77/50S1
(E)
Le LAP informe l’utilisateur que le KREDEX® est à prescription restreinte au plus tard lors de la demande d’impression de l’ordonnance. Ne pas imprimer cette ordonnance  Les contrôles de sécurité de la prescription produisent un signal d’information en cas de prescription d’un médicament à prescription restreinte.
78/51S1
(E)
Déclarer une grossesse pour Madame EE B. Le LAP permet la saisie de cette information  L’état de grossesse et l’état d’allaitement sont enregistrables dans le dossier des patientes.
Le LAP permet d’enregistrer une date estimée des dernières règles dans le dossier de la patiente.
79/52S1
(E)
Inscrire une date des dernières règles correspondant à une grossesse de 5 mois. Le LAP permet la saisie de cette information  L’état de grossesse et l’état d’allaitement sont enregistrables dans le dossier des patientes.
Le LAP permet d’enregistrer une date estimée des dernières règles dans le dossier de la patiente.
80/53S1
(E)
Prescrire en spécialité pharmaceutique ALDACTONE® 50mg 1 comprimé le matin. Demander l’impression de l’ordonnance. Le LAP informe le prescripteur du risque de la prise d’ALDACTONE® dans le contexte de grossesse au plus tard lors de la demande d’impression de cette ordonnance  Les contrôles de sécurité de la prescription produisent une alerte si le traitement médicamenteux en cours est contre-indiqué ou déconseillé par l’état de grossesse ou d’allaitement.
81/54S1
(E)
Ne pas imprimer cette ordonnance. Le LAP affiche la ou les références datées des sources à l’origine du signalement de ce risque en contexte de grossesse  Le LAP met à disposition de tous les utilisateurs la totalité de l’information sur le médicament exigée par le présent référentiel et qui est proposée par une base de données sur les médicaments (BdM) agréée par la HAS. Cette information est différenciée de celle ayant une autre origine.
82/172
(E)
Afficher pour chaque médicament de l’ordonnance le statut pressenti au regard de la prise en charge de l’ALD renseignée. Le KREDEX figure dans la liste des médicaments qui ne sont a priori pas pris en charge au titre de la ou des Affection(s) Longue durée (ALD) exonérant.  Pour les traitements prescrits dans le cadre d’une ALD exonérante active (critère Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=189, Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=168), le LAP permet d’afficher les médicaments qui ne sont a priori pas pris en charge au titre de la ou des Affection(s) de longue durée exonérante renseignée(s) dans le LAP, conformément à l’information contenue dans la base de données sur les médicaments.
83/8
(F)
(F) Nouvelle séquence  
84/132
(F)
Cette séquence est l’occasion de tester :
- les fonctions liées aux indications : recherche de médicaments, motif de prescription, recherche de patients ...


D’un point de vue des contrôles de sécurité de la prescription, seront testés :
- les alertes liées à l’allaitement.
 
85/55S1
(F)
Créer un nouveau dossier, pour une femme âgée de 23 ans, nom de naissance FF B, prénom B-FF. Enregistrer que la patiente est en cours d’allaitement  Le dernier des enregistrements décrits dans les critères Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=152, Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=185, Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=16 et Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=164 sert aux contrôles de sécurité de la prescription (critère Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=149).
86/56S1
(F)
Afficher la liste des médicaments indiqués pour «toux» ou «antitussif». Une des listes doit comporter le NEO-CODION®  Le LAP permet d’afficher une liste de spécialités pharmaceutiques sélectionnée à l’aide du thésaurus d’indications proposé par la base de données sur les médicaments (BdM).
87/57S1
(F)
Prescrire en spécialité pharmaceutique NEO-CODION® comprimé 1 matin, midi et soir pendant une semaine. Noter pour motif de cette prescription «toux»  Pour chaque ligne de prescription, le LAP permet au prescripteur d’indiquer la durée de traitement, la voie d’administration et un commentaire.
88/58S1
(F)
Demander l’impression de l’ordonnance. Le LAP alerte le prescripteur du risque de la prise de NEO-CODION® lors de l’allaitement au plus tard lors de la demande d’impression de cette ordonnance  Les contrôles de sécurité de la prescription produisent une alerte si le traitement médicamenteux en cours est contre-indiqué ou déconseillé par l’état de grossesse ou d’allaitement.
89/59S1
(F)
Le LAP affiche la ou les références datées des sources à l’origine du signalement de ce risque en contexte d’allaitement  Le LAP met à disposition de tous les utilisateurs la totalité de l’information sur le médicament exigée par le présent référentiel et qui est proposée par une base de données sur les médicaments (BdM) agréée par la HAS. Cette information est différenciée de celle ayant une autre origine.
90/60S1
(F)
Accepter l’impression de l’ordonnance quelles que soient les alertes. Afficher tous les noms des patients pour qui le NEOCODION® a été prescrit cette semaine. Le nom de Mme FF B est dans cette liste  Le LAP permet de rechercher les patients pour qui un médicament, une substance active ou une classe ATC au jour de la requête ou un regroupement par niveau de classes ATC ont été prescrits sur une période précisée.
91/61S1
(F)
Afficher les noms des patientes ayant eu une prescription pour «toux» durant le mois en cours. Exporter cette liste au format texte. Le nom de Mme FF B est dans la liste exportée  Le LAP permet d’afficher et d’exporter au format texte, des tableaux résultant de recherches multicritères incluant les données de prescriptions médicamenteuses (spécialités, DC, classes ATC au jour de la requête, motif de prescription, les données patient (âge au jour de la prescription, sexe, allergie, hypersensibilité ou intolérance, antécédents, états pathologiques) et une période de temps définie.
92/6
(G)
(G) Nouvelle séquence  
93/212
(G)
Cette séquence est l’occasion de tester :
- l’obligation, pour le LAP, d’imposer la saisie de la taille et du sexe au plus tard lors de l’impression de l’ordonnance,
- les fonctions liées aux traitement chroniques :
- les posologies multiples sur une seule ligne de prescription,
- les posologies alternées,
- le caractère bizone d’une ordonnance.

D’un point de vue des contrôles de sécurité de la prescription, seront testés :
- la conduite de véhicule,
- les alertes liées à l’allaitement,
- les IPC (Imcompatibilité Physico Chimique),
- la posologie maximale journalière,
- les alertes liées à la procréation.
 
94/62S1
(G)
Créer un dossier pour un patient, nom de naissance GG B (de prénom G-BB) âgé de 63 ans et lui prescrire en spécialité pharmaceutique RIMIFON® 150mg 2 le matin pendant 12 semaines dans le cadre d’une ALD exonérante  Dans une ligne de prescription, pour chaque médicament, le LAP permet au prescripteur d’indiquer la posologie (en dehors de la durée), un motif de la prescription, de spécifier si le traitement est prescrit dans le cadre d’une ALD exonérante et s’il est prescrit comme traitement chronique.
95/24
(G)
Sur la même ordonnance, prescrire XANAX® 0,25mg comprimé 1 le matin et midi, 2 le soir pendant 14 jours hors ALD.  Le LAP permet de prescrire des prises de quantités différentes d’un médicament dans la même journée sur une unique ligne de prescription.
96/63S1
(G)
Le LAP informe le prescripteur du risque concernant la conduite de véhicule rapporté au XANAX® au plus tard lors de l’impression de l’ordonnance  Les contrôles de sécurité de la prescription produisent un signal d’information si le traitement médicamenteux en cours comporte un médicament qui a un impact sur la conduite de véhicules ou de machines.
97/64S1
(G)
Imprimer l’ordonnance quelles que soient les alertes. La dénomination des médicaments, leurs posologies, leur mode et conditions d’administration et le caractère bizone de l’ordonnance imprimée sont conformes à ceux prescrits  Tous les médicaments prescrits par le prescripteur figurent sur l’ordonnance imprimée. L’impression respecte l’éventuel caractère bizone de l’ordonnance puis l’ordre des prescriptions choisi par l’utilisateur.
A l’exception des motifs de prescription, les lignes de prescriptions sont reprises in extenso sur l’ordonnance imprimée, y compris les éventuels commentaires.
Pour chaque médicament soumis à la réglementation des stupéfiants, le LAP imprime la posologie en unité de prise après l’avoir traduite en lettres.
98/65S1
(G)
Prescrire en spécialité pharmaceutique à Monsieur GG B DUROGESIC® 12microgramme/heures un dispositif toutes les 72 heures pendant 14 jours. Demander l’impression de l’ordonnance quelles que soient les alertes. Le LAP imprime une ordonnance précisant la dénomination du médicament, la posologie en unité de prise en lettres, le mode et les conditions d’administration  Tous les médicaments prescrits par le prescripteur figurent sur l’ordonnance imprimée. L’impression respecte l’éventuel caractère bizone de l’ordonnance puis l’ordre des prescriptions choisi par l’utilisateur.
A l’exception des motifs de prescription, les lignes de prescriptions sont reprises in extenso sur l’ordonnance imprimée, y compris les éventuels commentaires.
Pour chaque médicament soumis à la réglementation des stupéfiants, le LAP imprime la posologie en unité de prise après l’avoir traduite en lettres.
99/66S1
(G)
Le LAP permet d’afficher les deux ordonnances prescrites chez Monsieur GG B  Le LAP permet au prescripteur de retrouver et visualiser toutes les ordonnances du patient dont le LAP a été le moyen de saisie telles qu’elles ont été imprimées.
Le LAP permet d’imprimer un duplicata de ces ordonnances sans modification de l’auteur, du traitement ou de la date de prescription et portant la mention « duplicata ».
100/19
(G)
Prescrire en spécialité pharmaceutique à Monsieur GG B sur une troisième ordonnance comportant en perfusion : CERUBIDINE 20mg®, 60 mg et FLUDARA 50 mg, 1 fois par jour pendant 3 jours.  Le LAP permet d’élaborer des lignes de prescription comportant plusieurs médicaments lorsque ceux-ci doivent être administrés dans le même temps, par la même voie d’administration et au même site.
101/68S1
(G)
Le LAP informe le prescripteur de l’incompatibilité physico-chimique entre les deux produits au plus tard lors de la demande d’impression de cette ordonnance  Les contrôles de sécurité de la prescription produisent un signal d’information en cas d’incompatibilité physico-chimique spécifique au mélange de médicaments parentéraux ou topiques du traitement en cours.
102/69S1
(G)
Remplacer dans l’ordonnance CERUBIDINE ® et FLUDARA® par XELODA® 500mg 5 comprimés le matin et soir. Demander l’impression de l’ordonnance. Le LAP alerte le praticien de l’absence de disponibilité de la taille du patient au plus tard lors de la demande d’impression de l’ordonnance  La taille est enregistrable dans le dossier patient.
Lorsque la taille actuelle du patient est nécessaire aux contrôles de sécurité de la prescription afférents et que le LAP ne dispose pas de cette information, il produit une alerte pour signifier à l’utilisateur que ces contrôles ne pourront être réalisés intégralement, au plus tard lors de la demande d’impression de l’ordonnance.
103/70S1
(G)
"Enregistrer une taille de 168 centimètres pour ce patient.En cas de besoin, enregistrer un poids de 60kg"  La taille est enregistrable dans le dossier patient.
Lorsque la taille actuelle du patient est nécessaire aux contrôles de sécurité de la prescription afférents et que le LAP ne dispose pas de cette information, il produit une alerte pour signifier à l’utilisateur que ces contrôles ne pourront être réalisés intégralement, au plus tard lors de la demande d’impression de l’ordonnance.
104/71S1
(G)
Redemander l’impression de l’ordonnance. En cas de besoin, enregistrer un poids de 60kg. Le LAP informe le prescripteur que la posologie du médicament dépasse la posologie maximale prévue pour ce médicament. Ne pas imprimer l’ordonnance  Les contrôles de sécurité de la prescription produisent une alerte lorsqu’une posologie journalière se situe au-dessus de la posologie journalière la plus importante de la BDM.
Ce contrôle prend en compte le poids, l’âge, la taille et la clairance de la créatinine.
105/72S1
(G)
Prescrire en spécialité pharmaceutique à une autre patiente, Mme GGG B âgée de 30 ans prénom B-GGG REBETOL®. Ne pas enregistrer le sexe à moins que le LAP y oblige. Le LAP alerte le prescripteur de l’absence de la donnée sur le sexe au plus tard lors de la demande d’impression de cette ordonnance  Le LAP impose la saisie du nom de naissance et l’identifie comme tel, du prénom, du sexe et de la date de naissance du patient lorsque le praticien débute une prescription et que le LAP ne dispose pas encore de ces informations.
106/73S1
(G)
Enregistrer que le sexe est féminin. Le LAP informe le prescripteur du risque d’un traitement par REBETOL® en contexte de procréation au plus tard lors d’une nouvelle demande d’impression de l’ordonnance  Dans le cas d’une patiente qui n’est pas enceinte ou pour qui le statut gravidique est inconnu, ou dans le cas d’un homme de plus de 15 ans, les contrôles de sécurité de la prescription produisent une alerte si le traitement médicamenteux en cours expose à un risque spécifique en cas de procréation.
107/7
(H)
(H) Nouvelle séquence  
108/213
(H)
Cette séquence est l’occasion de tester :
- les allergies (excipient à effets notoires), et les informations mentionnées sur l’ordonnance,
- la prescription en DC,
- l’affichage du coût des lignes de prescriptions,
- la recherche par code ATC.

D’un point de vue des contrôles de sécurité de la prescription, seront testés :
- les interactions médicamenteuses.
 
109/75S1
(H)
Créer un nouveau dossier pour Mme HH B, prénom H-BB âgée de 81 ans présentant une allergie au rouge cochenille A  Le LAP permet la saisie des allergies, hypersensibilités, intolérances aux médicaments et des contre-indications aux excipients afin d’effectuer les contrôles de sécurité de la prescription (critères Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=49 et Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=77).
110/137
(H)
Initier une prescription en nom de marque de médicament contenant du fenofibrate 200mg.
Regrouper les spécialités au moins par excipient(s) à effet notoire.
Annuler cette prescription.
 Les listes de spécialités pharmaceutiques peuvent être regroupées au moins par excipient(s) à effet notoire.
111/76S1
(H)
Prescrire pour cette patiente en Dénomination Commune (DC) Fénofibrate 200 mg une gélule le midi pendant 30 jours. Cette ligne de prescription ne fait pas spécifiquement référence à un nom de marque  Le LAP permet d’élaborer une prescription sans nom de marque de bout en bout. Cette prescription est réalisable sans que jamais l’utilisateur n’ait à choisir, valider ou visualiser un nom de marque de médicament.
Le LAP permet cette prescription selon une ergonomie qui n’est pas plus compliquée par son accès ou ses étapes qu’une prescription avec mention du nom de marque.
Cette fonctionnalité est interdite pour les prescriptions de médicaments qui nécessitent un nom de marque.
112/92S1
(H)
Accepter l’impression de l’ordonnance quelles que soient les alertes. L’ordonnance imprimée ne fait pas spécifiquement référence à un nom de marque  Le LAP permet d’élaborer une prescription sans nom de marque de bout en bout. Cette prescription est réalisable sans que jamais l’utilisateur n’ait à choisir, valider ou visualiser un nom de marque de médicament.
Le LAP permet cette prescription selon une ergonomie qui n’est pas plus compliquée par son accès ou ses étapes qu’une prescription avec mention du nom de marque.
Cette fonctionnalité est interdite pour les prescriptions de médicaments qui nécessitent un nom de marque.
113/77S1
(H)
Prescrire pour cette patiente Fegenor 200mg une gélule le midi pendant 30 jours. Accepter l’impression de l’ordonnance quelles que soient les alertes. L’ordonnance imprimée comporte les mentions suffisantes pour éviter que le pharmacien ne délivre au patient une spécialité contenant du rouge cochenille A  Si un excipient ou un médicament est signalé dans le dossier comme exposant le patient à un risque spécifique (allergie, hypersensibilité, intolérance ou contre-indication, critère Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=14-15), l’ordonnance imprimée contient les informations relatives à ce risque.
114/80S1
(H)
Prescrire pour cette patiente en spécialité pharmaceutique sur une nouvelle ordonnance : ZYLORIC® comprimé 100mg 1 à midi pendant 30 jours, EUPHYLLINE® L.A. 400 mg gélule à libération prolongée 1 le soir pendant 30 jours et MINISINTROM® comprimé à 1mg 1 matin et soir pendant 30 jours. Le LAP permet l’affichage du coût de chacune des lignes de prescription en tenant compte des posologies choisies  Le LAP permet d’afficher le coût estimatif des prescriptions de médicaments remboursés, en tenant compte de la posologie journalière, de la durée de traitement effectif et en se basant sur la présentation la moins coûteuse si aucune présentation n’a été spécifiée. Le LAP permet d’évaluer un coût global de la prescription en se basant sur les coûts estimés des différents médicaments prescrits.
115/81S1
(H)
Le LAP informe le prescripteur des associations nécessitant des précautions d’emploi entre ZYLORIC® et EUPHYLLINE® d’une part, MINISINTROM® et ZYLORIC® d’autre part au plus tard lors de la demande d’impression de cette ordonnance  Les contrôles de sécurité de la prescription produisent un signal d’information en cas d’interaction médicamenteuse d’après les données de référence disponibles sur l’ensemble du traitement médicamenteux en cours du patient.
Le LAP donne accès au(x) mécanisme(s) biologique(s), à la conduite à tenir ainsi qu’aux niveaux de sévérité mentionnés dans la base de données sur les médicaments (BdM).
116/82S1
(H)
Le LAP affiche la ou les références à l’origine de cette information pour interaction médicamenteuse  Le LAP met à disposition de tous les utilisateurs la totalité de l’information sur le médicament exigée par le présent référentiel et qui est proposée par une base de données sur les médicaments (BdM) agréée par la HAS. Cette information est différenciée de celle ayant une autre origine.
117/83S1
(H)
Ne pas imprimer l’ordonnance. Augmenter la posologie du ZYLORIC® à 2 comprimé matin et soir en ajoutant la mention « Je dis bien ». Accepter l’impression de l’ordonnance quelles que soient les alertes. L’ordonnance comporte bien la posologie majorée et la mention « Je dis bien »  Pour chaque ligne de prescription, le LAP permet au prescripteur d’indiquer la durée de traitement, la voie d’administration et un commentaire.
118/84S1
(H)
La dénomination des trois médicaments, leurs posologies, leurs modes et conditions d’administrations imprimées sur l’ordonnance sont conformes à ceux prescrits. Ils sont imprimés dans l’ordre de leur saisie dans le LAP  Tous les médicaments prescrits par le prescripteur figurent sur l’ordonnance imprimée. L’impression respecte l’éventuel caractère bizone de l’ordonnance puis l’ordre des prescriptions choisi par l’utilisateur.
A l’exception des motifs de prescription, les lignes de prescriptions sont reprises in extenso sur l’ordonnance imprimée, y compris les éventuels commentaires.
Pour chaque médicament soumis à la réglementation des stupéfiants, le LAP imprime la posologie en unité de prise après l’avoir traduite en lettres.
119/85S1
(H)
L’ordonnance précise qu’elle comporte 3 spécialités  Le nombre de médicaments prescrits est imprimé sur l’ordonnance.
120/89S1
(H)
Afficher les noms des patients sous traitement par benzodiazépine à l’aide du code ATC N05C. La liste affichée comporte au moins un des noms des patients de la séquence B dont le nom commence par BB  Le LAP permet de rechercher les patients pour qui un médicament, une substance active ou une classe ATC au jour de la requête ou un regroupement par niveau de classes ATC ont été prescrits sur une période précisée.
121/29
(I)
(I) Nouvelle séquence  
122/214
(I)
Cette séquence est l’occasion de tester :
- les posologies successives et posologies alternées,
- la syntaxe d’une ligne de prescription écrite en nom de spécialité,
- les fonctions liées à l’édition d’ordonnances sans entêtes.

D’un point de vue des contrôles de sécurité de la prescription, seront testés :
- les alertes liées à l’allaitement,
- les alertes dans le cadre d’un traitement en cours (allaitement, allergies).
 
123/30
(I)
Créer un nouveau dossier pour madame II-B, prénom I-BB âgée de 24 ans, pesant 65 kg.
Inscrire le fait que Madame II-B allaite son enfant de 6 mois.
 L’état de grossesse et l’état d’allaitement sont enregistrables dans le dossier des patientes.
Le LAP permet d’enregistrer une date estimée des dernières règles dans le dossier de la patiente.
124/70
(I)
Prescrire de l’OXYCODONE EG LP 10MG CPR, 1 comprimé matin et 1 comprimé le soir, pendant 1 semaine.  Le LAP permet d’élaborer une prescription de médicament avec mention du nom de marque.
125/45
(I)
Modifier cette ligne de prescription. Prescrire du OXYCODONE EG LP 10MG, 1 comprimé le matin et 1 comprimé le soir pendant 1 semaine, puis 1 comprimé le matin pendant 1 semaine.  Le LAP permet l’expression d’une posologie successive dans une unique ligne de prescription.
126/50
(I)
Cette ligne de prescription fait bien apparaitre le nom de marque entre parenthèse. La fonte de caractères du principe actif et du nom de marque est identique.  Dans le cas d’une prescription avec nom de marque, le nom de marque apparaît entre parenthèses. Il est précédé du ou des principe(s) actif(s) de ce médicament.
La fonte de caractères du (ou des) principe(s) actif(s) et du nom de marque est identique.
Les médicaments pour lesquels la mention de la Dénomination Commune n’est pas exigée (cf. première catégorie des prescriptions de médicaments qui nécessitent un nom de marque) constituent une exception à cette exigence.
127/60
(I)
Cette ligne de prescription ne comporte qu’une seule voie d’administration, qu’une seule forme pharmaceutique et ne comporte qu’un seul dosage de principe actif.  A la fin de la saisie de la prescription :
Une ligne de prescription ne comporte qu’une seule voie d’administration et une seule durée totale.
Une ligne de prescription ne comporte qu’une seule forme pharmaceutique par médicament.
Une ligne de prescription ne comporte qu’un seul dosage ou une seule teneur par principe actif.
128/202
(I)
Demander l’impression de l’ordonnance. Le LAP alerte le prescripteur de la contre indication à la prise de ce médicament dans le contexte d’allaitement au plus tard lors de la demande d’impression de cette ordonnance.  Le dernier des enregistrements décrits dans les critères Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=152, Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=185, Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=16 et Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=164 sert aux contrôles de sécurité de la prescription (critère Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=149).
129/55
(I)
Prescrire du PREVISCAN® 20 mg, 1/4 comprimé le premier jour, un demi comprimé le deuxième jour, pendant 1 mois.  Le LAP permet l’expression d’une posologie alternée dans une unique ligne de prescription.
Une posologie alternée doit pouvoir comporter au moins 3 formulations de posologie sur une journée. Il doit être possible de répartir ces schémas posologiques sur une période de 2 à 7 jours.
130/75
(I)
Lancer ponctuellement tous les contrôles de sécurité sur la prescription. Le LAP fait référence à la précaution d’emploi sur l’usage de ce médicament pendant l’allaitement.  Le LAP met à disposition de tous les utilisateurs avant la demande d’impression de l’ordonnance, une fonction qui permet d’activer ponctuellement tous les contrôles de sécurité et tous les Systèmes d’Aide à la décision indexée par Médicament (chapitre §1.5.3) décrits dans ce référentiel, quel que soit le paramétrage du LAP.
131/35
(I)
Il y a ici une proposition en attente de validation par l’administrateur du référentiel  Le LAP permet, à la demande de l’utilisateur, d’imprimer une ordonnance qui ne comporte ni :
- le nom du prescripteur ;
- le prénom du prescripteur ;
- la qualité et, le cas échéant, le titre, ou la spécialité du prescripteur ;
- l’adresse professionnelle du prescripteur, ses coordonnées téléphoniques et son adresse électronique ;
- son identifiant RPPS.
132/177
(I)
Il y a ici une proposition en attente de validation par l’administrateur du référentiel  Les contrôles de sécurité de la prescription décrits au chapitre §1.5.2 déclenchent des signaux d’information ou des alertes au plus tard lors de la demande d’impression d’une ordonnance de médicaments (à l’exception des duplicata cf. critère Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=18).
133/193
(I)
Il y a ici une proposition en attente de validation par l’administrateur du référentiel  Par défaut, le LAP enregistre systématiquement toutes les données que l’utilisateur saisit ou importe à propos d’un patient.
134/348
(I)
Enregistrer pour Madame II-B une phenylcetonurie. Enregistrer sa clairance, qui est de 65 ml/minute.
Notez un traitement en cours :
- CLAMOXYL, 2g / jour, depuis 2 jours, pour une semaine.
- PARIET 20 mg, pour 4 semaines.
 Le LAP permet la saisie de tous les médicaments du traitement en cours pour le patient, y compris ceux qui n’ont pas été prescrits par l’utilisateur.
135/358
(I)
Activer ponctuellement tous les contrôles de sécurité.
Le LAP informe que le CLAMOXYL est contre indiqué dans le cadre d’une phenylcetonurie.
 Les contrôles de sécurité de la prescription concernant l’âge, le sexe, les antécédents, les états pathologiques, l’état de grossesse ou d’allaitement (critère Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=52,54,55,56,57et58 et Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=149), les interactions médicamenteuses (critère Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=47), les redondances de substances actives (critère Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=48) et les incompatibilités physico-chimiques (critère Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=63bis) prennent en compte les traitements en cours.
136/363
(I)
Activer ponctuellement tous les contrôles de sécurité.
Le LAP alerte que le PARIET est contre indiqué dans le cadre de l’allaitement.
 Les contrôles de sécurité de la prescription concernant l’âge, le sexe, les antécédents, les états pathologiques, l’état de grossesse ou d’allaitement (critère Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=52,54,55,56,57et58 et Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=149), les interactions médicamenteuses (critère Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=47), les redondances de substances actives (critère Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=48) et les incompatibilités physico-chimiques (critère Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=63bis) prennent en compte les traitements en cours.
137/391
(I)
Il y a ici une proposition en attente de validation par l’administrateur du référentiel  Les contrôles de sécurité de la prescription concernant l’âge, le sexe, les antécédents, les états pathologiques, l’état de grossesse ou d’allaitement (critère Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=52,54,55,56,57et58 et Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=149), les interactions médicamenteuses (critère Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=47), les redondances de substances actives (critère Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=48) et les incompatibilités physico-chimiques (critère Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=63bis) prennent en compte les traitements en cours.
138/80
(J)
(J) Nouvelle séquence (SAM)  
139/215
(J)
Cette séquence est l’occasion de tester les fonctions liées au SAM (avec fonction de remplacement).  
140/101
(J)
Il y a ici une proposition en attente de validation par l’administrateur du référentiel  Le LAP permet d’afficher la liste des Systèmes d’aide à la décision par médicament (SAM) qu’il gère pour l’utilisateur en cours et, s’il permet le blocage des SAM, la liste de tous les SAM qu’il permet de gérer, bloqués ou non.
141/91
(J)
Il y a ici une proposition en attente de validation par l’administrateur du référentiel  Si la condition est réalisée, le LAP produit une alerte et met à disposition de l’utilisateur le message du SAM (critère Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=139) au plus tard lors de la demande d’impression d’une ordonnance de médicaments.
La résolution de cette alerte permet au prescripteur de modifier ou de maintenir sa prescription.
Si elle est choisie par le prescripteur, la modification de prescription consiste à supprimer le « médicament index » et à sélectionner un autre médicament à partir de la ou des Dénomination(s) Commune(s) ou de la ou des substance(s) active(s) « de remplacement ».
142/106
(J)
Il y a ici une proposition en attente de validation par l’administrateur du référentiel  La mise à disposition du message du Système d’aide à la décision par médicament (SAM) signifie que le LAP :
- permet l’affichage du message dans le cas d’un signal (Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=112) ;
- affiche le message dans le cas d’une alerte (Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=115).
L’affichage du message :
- doit être associé au logo fourni par le SAM ;
- doit respecter la mise en forme « gras » ou « italique » de certaines parties du message ;
- doit conserver le caractère actif du ou des lien(s) hypertexte(s) du message en permettant l’ouverture de la page référencée dans une fenêtre séparée du LAP, sans inclusion dans un cadre ou une application autre que le navigateur par défaut ;
- ne doit pas être accompagné d’un autre contenu.
143/227
(J)
Il y a ici une proposition en attente de validation par l’administrateur du référentiel  Pour un patient précisé, le LAP permet d’enregistrer et d’afficher un commentaire associé à Système d’aide à la décision par médicament (SAM) lors de son affichage.
144/287
(J)
Il y a ici une proposition en attente de validation par l’administrateur du référentiel  Pour un patient précisé, le LAP permet de paramétrer l’absence de récurrence d’un Système d’Aide à la décision par Médicament (SAM) donné. Ce paramétrage est attaché au profil de l’utilisateur.
145/222
(J)
Il y a ici une proposition en attente de validation par l’administrateur du référentiel  Si la condition est réalisée, le LAP produit une alerte et met à disposition de l’utilisateur le message du SAM (critère Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=139) au plus tard lors de la demande d’impression d’une ordonnance de médicaments.
La résolution de cette alerte permet au prescripteur de modifier ou de maintenir sa prescription.
Si elle est choisie par le prescripteur, la modification de prescription consiste à supprimer le « médicament index » et à sélectionner un autre médicament à partir de la ou des Dénomination(s) Commune(s) ou de la ou des substance(s) active(s) « de remplacement ».
146/357
(J)
Il y a ici une proposition en attente de validation par l’administrateur du référentiel  Le LAP permet d’afficher la liste des patients dont la condition du SAM est réalisée lors de la dernière prescription à l’aide du LAP.
147/65
(K)
(K) Nouvelle séquence  
148/216
(K)
Cette séquence est l’occasion de tester :
- l’obligation, pour le LAP, d’imposer un nom de naissance lorsque le praticien débute une ordonnance,
- les fonctions liées au SAM (sans remplacement).
 
149/81
(K)
Il y a ici une proposition en attente de validation par l’administrateur du référentiel  Le LAP impose la saisie du nom de naissance et l’identifie comme tel, du prénom, du sexe et de la date de naissance du patient lorsque le praticien débute une prescription et que le LAP ne dispose pas encore de ces informations.
150/298
(K)
Il y a ici une proposition en attente de validation par l’administrateur du référentiel  Le LAP impose la saisie du nom de naissance et l’identifie comme tel, du prénom, du sexe et de la date de naissance du patient lorsque le praticien débute une prescription et que le LAP ne dispose pas encore de ces informations.
151/307
(K)
Il y a ici une proposition en attente de validation par l’administrateur du référentiel  Le LAP permet d’afficher la liste des Systèmes d’aide à la décision par médicament (SAM) qu’il gère pour l’utilisateur en cours et, s’il permet le blocage des SAM, la liste de tous les SAM qu’il permet de gérer, bloqués ou non.
152/293
(K)
Il y a ici une proposition en attente de validation par l’administrateur du référentiel  Le LAP permet de prescrire des prises de quantités conformes à la divisibilité publiée par la BdM pour le médicament.
153/188
(K)
Il y a ici une proposition en attente de validation par l’administrateur du référentiel  Si la condition est réalisée, le LAP produit un signal d’information et met à disposition de l’utilisateur le message du SAM (critère Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=139) au plus tard lors de la demande d’impression d’une ordonnance de médicaments.
154/312
(K)
Il y a ici une proposition en attente de validation par l’administrateur du référentiel  La mise à disposition du message du Système d’aide à la décision par médicament (SAM) signifie que le LAP :
- permet l’affichage du message dans le cas d’un signal (Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=112) ;
- affiche le message dans le cas d’une alerte (Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=115).
L’affichage du message :
- doit être associé au logo fourni par le SAM ;
- doit respecter la mise en forme « gras » ou « italique » de certaines parties du message ;
- doit conserver le caractère actif du ou des lien(s) hypertexte(s) du message en permettant l’ouverture de la page référencée dans une fenêtre séparée du LAP, sans inclusion dans un cadre ou une application autre que le navigateur par défaut ;
- ne doit pas être accompagné d’un autre contenu.
155/241
(K)
Il y a ici une proposition en attente de validation par l’administrateur du référentiel  Pour un patient précisé, le LAP permet d’enregistrer et d’afficher un commentaire associé à Système d’aide à la décision par médicament (SAM) lors de son affichage.
156/232
(K)
Il y a ici une proposition en attente de validation par l’administrateur du référentiel  Pour un patient précisé, le LAP permet de paramétrer l’absence de récurrence d’un Système d’Aide à la décision par Médicament (SAM) donné. Ce paramétrage est attaché au profil de l’utilisateur.
157/147
(K)
Il y a ici une proposition en attente de validation par l’administrateur du référentiel  Le LAP permet d’afficher la liste des patients dont la condition du SAM est réalisée lors de la dernière prescription à l’aide du LAP.
158/182
(L)
(L) Nouvelle séquence  
159/237
(L)
Cette séquence est l’occasion de tester :
- l’obligation, pour le LAP, d’imposer un âge (ou date de naissance) lorsque le praticien début une ordonnance.
D’un point de vue des contrôles de sécurité de la prescription, seront testés : - la posologie journalière maximale,
- les contre indications liées à l’âge,
- la posologie par prise.
 
160/183
(L)
Créer un dossier patient pour Monsieur LL B (nom de famille en deux parties). Saisir L-BB pour prénom. Ne pas saisir la date de naissance à moins que le LAP n’y oblige (dans ce cas saisir une date de naissance correspondant à un âge de 6 mois).Le patient fait 7 kg.
 Le LAP impose la saisie du nom de naissance et l’identifie comme tel, du prénom, du sexe et de la date de naissance du patient lorsque le praticien débute une prescription et que le LAP ne dispose pas encore de ces informations.
161/328
(L)
Prescrire du DAFALGAN 3% pédiatrique en solution buvale, à raison de 7 dose.kg toutes les 6h si douleurs.  Le LAP permet d’exprimer la posologie d’une spécialité à l’aide des unités de quantité utilisées dans le RCP pour les posologies usuelles.
162/66
(L)
Afficher le taux de prise en charge par l’assurance maladie.
Celui ci est de 65 % pour le Dafalgan.
 Dans sa configuration par défaut, le LAP affiche le taux de remboursement des spécialités pharmaceutiques dans les listes présentées.
163/333
(L)
Prescrire du ULTRA LEVURE 200MG, 1 gélule par jour.
Le LAP alerte le prescripteur du dépassement de posologie journalière au plus tard lors de la demande d’impression de l’ordonnance.Supprimer cette ligne de prescription.
 Les contrôles de sécurité de la prescription produisent une alerte lorsqu’une posologie journalière se situe au-dessus de la posologie journalière la plus importante de la BDM.
Ce contrôle prend en compte le poids, l’âge, la taille et la clairance de la créatinine.
164/288
(L)
HELICIDINE 10 POUR CENT SANS SUCRE, 2 cuillerées à café par jour.  Les contrôles de sécurité de la prescription produisent un signal d’information si le traitement médicamenteux en cours est contre-indiqué ou déconseillé par l’âge, le sexe, les antécédents ou les états physiopathologiques dont la fonction rénale évaluée par la clairance de la créatinine.
165/338
(L)
Sur une nouvelle ordonnance, prescrire du PASSEDYL ENFANTS ET NOURRISSONS, à raison de 2 cc par prise, 2 fois par jour pendant 3 jours.
Le LAP informe le prescripteur que la prescription induit une posologie par prise de médicament supérieure à celle publiée par la BdM au plus tard lors de la demande d’impression de cette ordonnance.
 Les contrôles de sécurité de la prescription produisent un signal d’information lorsque la prescription induit une posologie par prise de médicament supérieure à celle publiée par la BdM.
Ce contrôle prend en compte le poids et la clairance de la créatinine.
166/278
(L)
Il y a ici une proposition en attente de validation par l’administrateur du référentiel  L’âge calculé à partir de la date de naissance (ou éventuellement l’âge estimé, si saisi et en l’absence de date de naissance) est celui utilisé dans les critères Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=8, Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=52,54,55,56,57et58, Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=75 et Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=96.
167/377
(L)
Notez un traitement en cours pour ce patient : Calmixene 0,91 mg / ml, en sirop.
Activer ponctuellement tous les contrôles de sécurité. Le LAP informe que le Calmixene est contre indiqué chez l’enfant de moins de 2 ans.
 Les contrôles de sécurité de la prescription concernant l’âge, le sexe, les antécédents, les états pathologiques, l’état de grossesse ou d’allaitement (critère Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=52,54,55,56,57et58 et Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=149), les interactions médicamenteuses (critère Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=47), les redondances de substances actives (critère Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=48) et les incompatibilités physico-chimiques (critère Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=63bis) prennent en compte les traitements en cours.
168/321
(M)
(M) Nouvelle séquence : effets secondaires  
169/238
(M)
Cette séquence est l’occasion de tester : - les fonctions liées aux effets secondaires d’un traitement en cours,
D’un point de vue des contrôles de sécurité de la prescription, seront testés : - les interactions médicamenteuses pour un traitement en cours,
 
170/322
(M)
Créer un dossier pour un patient, nom de naissance MM B, prénom M-BB, âgé de 49 ans, pesant 65 kg, et saisir un traitement en cours :
- BACTRIM FORTE 800MG/160MG CPR, un comprimé matin;
- REPAGLINIDE SANDOZ 1 mg comprimé, à raison de 3 mg / jour, depuis 10 jours.
- PRORHINEL RHUME, solution nasale, 3 pulvérisations par jour, depuis 5 jours,
 
171/396
(M)
Rechercher les médicaments du traitement en cours susceptibles de provoquer une phosotsensibilisation.
Le BACTRIM FORTE® est affichée en premier, suivi de la REPAGLINIDE®.
Le PRORHINEL RHUME® n’apparaît pas dans la liste.
 Pour un effet secondaire codifié, le LAP permet d’afficher la liste des médicaments du traitement en cours qui en sont potentiellement responsables par ordre d’imputabilité décroissante.
172/157
(M)
Prescrire du METHOTREXATE BELLON, 15 mg par semaine, en une prise unique.
Activer ponctuellement tous les contrôles de sécurité.
Le LAP informe de la contre indication entre le BACTRIM FORTE et le METHOTREXATE.
 Les contrôles de sécurité de la prescription concernant l’âge, le sexe, les antécédents, les états pathologiques, l’état de grossesse ou d’allaitement (critère Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=52,54,55,56,57et58 et Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=149), les interactions médicamenteuses (critère Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=47), les redondances de substances actives (critère Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=48) et les incompatibilités physico-chimiques (critère Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=63bis) prennent en compte les traitements en cours.
173/401
(M)
Afficher les effets secondaires référencés dans la base de données sur les médicaments (BdM) pour les médicaments du traitement en cours.  Le LAP permet d’afficher les effets secondaires référencés dans la base de données sur les médicaments (BdM) pour les médicaments du traitement en cours.
174/167
(N)
(N) Nouvelle séquence :
- Divisibilité
- Clairance
 
175/239
(N)
Cette séquence est l’occasion de tester les fonctions liées aux contrôles de sécurité de la prescription suivants :
- les contrôles liés à la fonction rénale : contre indication, posologie journalière ...,
- les intervalles entre deux prises.
 
176/168
(N)
Créer un dossier patient pour Monsieur NN B (nom de naissance en deux parties).
Saisir N-BB pour prénom.
Saisir une date de naissance correspondant à un âge de 49 ans.

Prescrire du DIAMICRON 60 mg, à raison de 1,5 comprimé par jour, voie orale, pendant 1 mois.
 Le LAP permet de prescrire des prises de quantités conformes à la divisibilité publiée par la BdM pour le médicament.
177/217
(N)
Il y a ici une proposition en attente de validation par l’administrateur du référentiel  La clairance de la créatinine est enregistrable dans le dossier patient.
La date de cet enregistrement est elle aussi enregistrée.
Lorsque la clairance de la créatinine n’est ni connue du LAP ni calculée, et qu’elle est nécessaire aux contrôles de sécurité de la prescription afférents et que le LAP ne dispose pas de cette information, il produit une alerte pour signifier à l’utilisateur que ces contrôles ne pourront être réalisés intégralement, au plus tard lors de la demande d’impression de l’ordonnance.
178/323
(N)
Saisir la clairance de M. NN B, qui est de 19 ml/min.  La clairance de la créatinine est enregistrable dans le dossier patient.
La date de cet enregistrement est elle aussi enregistrée.
Lorsque la clairance de la créatinine n’est ni connue du LAP ni calculée, et qu’elle est nécessaire aux contrôles de sécurité de la prescription afférents et que le LAP ne dispose pas de cette information, il produit une alerte pour signifier à l’utilisateur que ces contrôles ne pourront être réalisés intégralement, au plus tard lors de la demande d’impression de l’ordonnance.
179/343
(N)
Il y a ici une proposition en attente de validation par l’administrateur du référentiel  Les contrôles de sécurité de la prescription produisent un signal d’information si le traitement médicamenteux en cours est contre-indiqué ou déconseillé par l’âge, le sexe, les antécédents ou les états physiopathologiques dont la fonction rénale évaluée par la clairance de la créatinine.
180/418
(N)
Il y a ici une proposition en attente de validation par l’administrateur du référentiel  Les contrôles de sécurité de la prescription produisent une alerte lorsqu’une posologie journalière se situe au-dessus de la posologie journalière la plus importante de la BDM.
Ce contrôle prend en compte le poids, l’âge, la taille et la clairance de la créatinine.
181/403
(N)
Sur une nouvelle ordonnance, prescrire de l’amikacine à 7 mg/kg par jour par voie IV.
Le LAP informe le prescripteur que la prescription induit une posologie par prise de médicament supérieure à celle publiée par la BdM au plus tard lors de la demande d’impression de cette ordonnance.
 Les contrôles de sécurité de la prescription produisent un signal d’information lorsque la prescription induit une posologie par prise de médicament supérieure à celle publiée par la BdM.
Ce contrôle prend en compte le poids et la clairance de la créatinine.
182/413
(N)
Il y a ici une proposition en attente de validation par l’administrateur du référentiel  Les contrôles de sécurité de la prescription produisent une alerte lorsque la prescription induit un intervalle entre 2 prises d’un médicament en dessous de l’intervalle minimal publié par la BdM.
Ce contrôle prend en compte la clairance de la créatinine.
183/242
(O)
(O) Nouvelle séquence  
184/240
(O)
Cette séquence est l’occasion de tester les fonctions liées à l’incrémentation des âgs, durée de grossesse et d’allaitement dans le temps.

D’un point de vue des contrôles de sécurité de la prescription, seront testés :
- les alertes en cas d’allaitement et de grossesse au delà des durées prévues dans le référentiel
 
185/248
(O)
Il y a ici une proposition en attente de validation par l’administrateur du référentiel  L’état de grossesse et l’état d’allaitement sont enregistrables dans le dossier des patientes.
Le LAP permet d’enregistrer une date estimée des dernières règles dans le dossier de la patiente.
186/258
(O)
Il y a ici une proposition en attente de validation par l’administrateur du référentiel  L’état de grossesse et l’état d’allaitement sont enregistrables dans le dossier des patientes.
Le LAP permet d’enregistrer une date estimée des dernières règles dans le dossier de la patiente.
187/253
(O)
Il y a ici une proposition en attente de validation par l’administrateur du référentiel  L’âge calculé à partir de la date de naissance (ou éventuellement l’âge estimé, si saisi et en l’absence de date de naissance) est celui utilisé dans les critères Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=8, Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=52,54,55,56,57et58, Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=75 et Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=96.
188/268
(O)
Il y a ici une proposition en attente de validation par l’administrateur du référentiel  Le LAP permet d’afficher la date et l’auteur de la validation de chacune des variables décrites dans les critères Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=10,11,12, Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=42ter, Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=152, Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=16 et Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=164.
189/319
(O)
Le LAP permet de consulter la valeur de la taille de cette patiente, ainsi que sa date et auteur de validation. La date de saisie est bien antérieure de 3 ans.  Le LAP permet d’afficher la date et l’auteur de la validation de chacune des variables décrites dans les critères Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=10,11,12, Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=42ter, Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=152, Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=16 et Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=164.
190/320
(O)
Le LAP permet de consulter la valeur de la clairance de cette patiente, ainsi que sa date et auteur de validation. La date de saisie est bien antérieure de 3 ans.  Le LAP permet d’afficher la date et l’auteur de la validation de chacune des variables décrites dans les critères Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=10,11,12, Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=42ter, Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=152, Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=16 et Certification LAP de m?decine ambulatoire Id=164.
191/263
(O)
Prescrire du MUCOMYST 200 mg 1 fois par jour. Le LAP alerte le prescripteur que la durée de l’allaitement est supérieure à 3 ans au plus tard lors de la demande d’impression de l’ordonnance.  Le LAP produit une alerte pour informer l’utilisateur si l’état d’allaitement dure depuis plus de 3 ans.
192/243
(O)
Il y a ici une proposition en attente de validation par l’administrateur du référentiel  Le LAP produit une alerte pour informer l’utilisateur si le terme de grossesse est supérieur à 46 semaines.