Attention ceci est un site
de partage et de réflexion,
les informations qui s’y
trouvent ne sont pas
les références de
la HAS. Les documents
publiés par la HAS
sont en
http://www.has-sante.fr

Site administré par la
Direction de l'Amélioration de la Qualité et de la Sécurité des Soins
information.medicale@has-sante.fr
Version 4.31  

Connectez-vous pour contribuer !


  Plan du site
  Préférences

Signets
  StopCovid
  Covid-19
  Analyse d’une application d’informatique médicale
  Signets WikiPE
  Ressources en rapport avec l’intelligence artificielle
  Mode d’emploi de WikiPE
  Glossaire de la prescription électronique
  SAD indexée par médicaments : Influvac_Tetra
  SAD indexée par médicaments : ATB7j
  SAD médicaments XML
  Certification LAP de médecine ambulatoire le 22/09/2016
  Certification des LAD de PUI (document en discussion)

Ressources en relation avec la lecture automatique d’identifiant logistique

   
49 ressources trouvées, 34 ressources affichées

Etiquette
Identification du médicament
Lecture automatique d’identifiant
Logigramme 10618
Sérialisation
 
Etiquette
Lecture automatique d’identifiant
Interopérabilité sémantique
Ressources en relation avec GS1
 
Secret médical
Lecture automatique d’identifiant
Compensation du handicap par les NTIC
Systèmes de suivi et d’assistance électroniques des personnes âgées ou désorientées : les recommandations de la CNIL (24/7/2013)
 
Lecture automatique d’identifiant
Code QR d’après Wikipédia
 
Lecture automatique d’identifiant
Datamatrix d’après Wikipédia
 
Interopérabilité sémantique
Lecture automatique d’identifiant
Arrêté du 10 août 2010 fixant les caractéristiques permettant la lecture automatique des éléments d’identification du prescripteur sur les ordonnances
 
Lecture automatique d’identifiant
NF EN 799 : Codes à barres - Spécifications des symbologies - Code 128 (décembre 1995, annulée ??)
Il s’agit de la norme citée par le décret du 10 aout 2010 pour le marquage des ordonnances
Lecture automatique d’identifiant
GS1 France
Documentation
GS1 international
Lecture automatique d’identifiant
GS1 « Global Language of Business »
 
GS1 d’après Wikipédia
Lecture automatique d’identifiant
RFID (Radio Frequency Identification)
 
Lecture automatique d’identifiant
Secret médical
Recommandations de la CNIL concernant les puces RFID (26/12/2013)
 
Information des usagers
Transparence et publicité
Lecture automatique d’identifiant
Comment choisir une application santé diabète (Science et Avenir le 28/4/2017)
 
Diabetes Passport
DiadetoPartner (Merck-Sharp)
Gluci-Chek (Roche)
MonGlucocompteur (CHU de Toulouse)
mySugr: carnet de diabète facile au quotidien
mySugr Junior
mySugr Coach
VeryDiab
GlucoZor (Dinno Santé)
Réseau social
Information des usagers
Lecture automatique d’identifiant
Open Food Facts - France : « Open Food Facts est une base de données sur les produits alimentaires faite par tout le monde, pour tout le monde...»
 
Google Play
App store
GS1 international
Ressources en relation avec Open Food Fact
Sérialisation
Lecture automatique d’identifiant
Fin du dispositif de dérogation à la sérialisation des médicaments, ANSM le 13/12/2019
 
Hospimédia le 17/12/2019
StopCovid
Secret médical
Lecture automatique d’identifiant
Après l’échec du StopCovid local, Singapour passe à une solution beaucoup plus radicale
Numérama, le 4 mai 2020
 
INS
Lecture automatique d’identifiant
Les clés de détection d’erreur (NIR, International Standard Book Number, GS1,...)
page personnelle de Therese Eveilleau
 
GS1 international
Sérialisation
Lecture automatique d’identifiant
La sérialisation en pratique pour les officines
France MVO
 
LAD
CertDc
Secret médical
Lecture automatique d’identifiant
Politique de confidentialité application CertDc Mobile
 
StopCovid
Contact Covid et Sidep
Lecture automatique d’identifiant
L’application StopCovid est déployée en France depuis le 2 juin. Jusqu’à présent le patient utilisateur de l’application se déclare comme un cas de COVID-19 dans l’application en scannant ou saisissant dans son application le QR code disponible sur le document d’information COVID+ généré par SI-DEP pour les patients COVID+. Vous pourrez désormais générer directement après votre diagnostic de cas confirmé de COVID-19 un code à 6 caractères que le patient pourra saisir immédiatement sur son appli. Vous pourrez générer ce code via l’interface https://pro.stopcovid.gouv.fr/ accessible depuis Pro Santé Connect avec la carte CPS ou e-CPS.

Ce code est à fournir à vos patients dans les situations suivantes :
* Si le patient est un cas confirmé (personne symptomatique ou non, pour laquelle a été obtenu un résultat positif par RT-PCR pour la recherche du SARS-CoV-2), mais qu’il ne dispose pas d’un QR code ou si celui-ci n’est pas fonctionnel. Dans cette situation, il faudra s’assurer auprès du patient que le QR code fourni via SIDEP avec les résultats d’examen est bien indisponible et ne sera pas utilisé en parallèle par une autre personne.
* Si le patient a été diagnostiqué comme cas probable (personne présentant des signes cliniques et des signes visibles en tomodensitométrie thoracique évocateurs de COVID-19).

En scannant ou saisissant le code (fourni via SIDEP ou à l’aide de l’interface pro.stopcovid), il sera comme habituellement demandé à l’utilisateur de saisir sa date de début des symptômes afin de déterminer la période prise en compte pour notifier son historique de contacts bluetooth.

Mail DGS du 17/7/2020
 
Hospimédia le 20/7/2020
Information des usagers
Lecture automatique d’identifiant
Identification du médicament
CVS launches spoken prescription tech for app users
CVS is releasing a « Spoken Rx » feature at select pharmacies, the company announced on its website. Spoken Rx, an RFID-tagged prescription label, uses the CVS app to read customers’ prescription information aloud.
The feature provides information in either English or Spanish, and tells users which prescription they are holding and how to take the medication. The company noted that the feature helps visually-impaired patients discern between their medications.
 
Extrait du Code Unifié des Unités de Mesure (UCUM)
Lecture automatique d’identifiant
Interopérabilité sémantique
Dématérialisation des prescriptions de médicaments en médecine ambulatoire
Document en français
Livre blanc « Dématérialisation de la prescription d’examens de biologie médicale »
IHE et ASIP, novembre 2016
Document online
Reférentiel sémantique LOINC
Lecture automatique d’identifiant
Identification du médicament
Identification du dispositif médical
Document en français
Mise en œuvre de la traçabilité du Médicament
Les cahiers CIP-ACL, octobre 2010
Document online
GS1 international
Sérialisation
Lecture automatique d’identifiant
Document en français
Note à l’attention des chefs d’établissements, des Présidents de CME, et des pharmaciens responsables de PUI
FHF 23/10/2017
Sérialisation
Identification du médicament
Lecture automatique d’identifiant
Big data
Document en français Document en anglais
RÈGLEMENT DÉLÉGUÉ (UE) 2016/161 DE LA COMMISSION
du 2 octobre 2015
complétant la directive 2001/83/CE du Parlement européen et du Conseil en fixant les modalités des dispositifs de sécurité figurant sur l’emballage des médicaments à usage humain

Les articles 38 et 39 régissent l’accès aux données
Documents online
Sérialisation
Lecture automatique d’identifiant
Document en français
Hôpital & Lutte contre la falsification : La Sérialisation des Médicaments
Version 3.1
France MVO
Document online
Sérialisation
Lecture automatique d’identifiant
Document en français
Officine & Lutte contre la falsification : La Sérialisation des médicaments
Version 2.4
France MVO
Document online
Sérialisation
Lecture automatique d’identifiant
Document en français
Guide méthodologique Sérialisation
Lutte contre la falsification des médicaments dans les établissements de santé
DGS et DGOS, août 2018
Document online
Hospimédia le 7/8/2018
TICsanté le 20/8/2018
Lecture automatique d’identifiant
Document en français
Club Inter-Pharmaceutique (CIP), 2008
Traçabilité Mise en oeuvre
Composition du Data Matrix
CIP
GS1
Sérialisation
Lecture automatique d’identifiant
Document en français
Lundi 21 janvier 2019, FHF
Recommandations/Application du règlement délégué/Sérialisation des médicaments

Objet : Identifiants uniques, format, codes consolidés
Document online (FHF)
Hospimédia le 30/11/2018
Certification LAP de médecine ambulatoire
Lecture automatique d’identifiant
Le LAP imprime une ordonnance comportant le nom, l’adresse du prescripteur et son identifiant RPPS, en chiffre et en code à barres.
Ces éléments sont attachés au profil de l’utilisateur.
 
Eléments obligatoires d’une ordonnance (Art. R5132-3 du CSP)
Lecture automatique d’identifiant
Identification du médicament
Information des usagers
Interopérabilité sémantique
Dématérialisation de la vignette des boîtes de médicaments (1 juillet 2014)
Dans le Datamatrix on trouve :
- CIP 13 chiffres
- numéro de lot
- date d’expiration

Sur la vignette papier on trouvait :
- CIP 7 ou 13 chiffres
- Prix Public Toutes Taxes Comprises (PPTTC et pas le Prix Fabricant Hors Taxe)
- taux de remboursement.
 
Composition du Data Matrix
Espace OpenData de la base ANSM
Datamatrix dans Wikipédia
StopCovid
Aide à la décision médicale
Identification de l’usager du système de santé
Lecture automatique d’identifiant
Secret médical
L’application StopCovid est déployée en France depuis ce jour. Cette application est un outil complémentaire au contact-tracing réalisé par les médecins, l’Assurance Maladie et les Agences Régionales de Santé et s’inscrit dans la stratégie de déconfinement. L’objectif est d’identifier, de tester et d’isoler rapidement les personnes-contacts à risque afin de casser le plus rapidement possible les chaines de transmission.

L’application permet, de manière anonyme, aux utilisateurs d’être informés s’ils ont été exposés à un malade confirmé également utilisateur de StopCovid.

Lorsqu’un utilisateur se déclare positif en scannant ou saisissant dans son application le QR code disponible sur le compte rendu des résultats biologiques, cet utilisateur pourra saisir sa date de début des symptômes afin de déterminer la période prise en compte pour notifier son historique de contacts bluetooth. En fonction de ce que l’utilisateur aura indiqué, cette période débutera à partir de :

- 48h avant la date de début des symptômes ;

- 7 jours avant la date de déclaration en tant que positif au COVID-19, en l’absence de symptômes ;

- 14 jours avant la date de déclaration en tant que positif au COVID-19 si la personne ne connaît pas la date de début des symptômes ou ne donne pas d’information.

Dans l’application, seront identifiés comme contacts à risque les personnes dont le téléphone est situé à moins d’1 mètre du téléphone d’un cas confirmé et pendant au moins 15 minutes. Cette définition, destinée à un usage numérique est moins sensible que celle utilisée dans le cadre du contact-tracing classique. De plus, l’application ne permet pas de fournir à l’utilisateur la date de contact pour des questions de confidentialité du cas index.

Procédure à suivre pour les contacts identifiés par « StopCovid »

Cette application ne se substitue pas au circuit « classique » du contact-tracing et d’investigation des cas par les niveaux 1 (médecins) et 2 (Assurance Maladie), et il est possible que des personnes-contacts soient signalées dans les deux dispositifs, classiques et numériques. Dans le cas d’une notification dans les deux systèmes (« classique » et par « Stop-Covid »), la prise en charge s’effectue dans le cadre du dispositif de contact-tracing classique.

Les médecins resteront en première ligne pour la prise en charge des personnes-contacts identifiées par l’application StopCovid. Les personnes qui recevront une notification d’exposition à un risque de contamination seront invitées à se rapprocher de leur médecin traitant qui devra évaluer le niveau de risque et leur indiquer la procédure à suivre :

- Lors de l’entretien avec cette personne, vous pourrez évaluer avec elle son état de santé et son niveau de risque. En cas de symptômes évocateurs de COVID-19, il convient de considérer cette personne comme un cas possible et de lui prescrire un test diagnostique et les mesures d’isolement ad hoc.

En l’absence de symptômes, en accord avec la définition de Santé publique France, la personne n’est pas considérée comme contact à risque, si elle a adopté l’une des mesures de protection suivantes :

a. Utilisation d’un hygiaphone ou autre séparation physique (vitre) durant ses interactions avec toute personne hors de son foyer, en particulier dans des commerces ou des établissements recevant du public ;

b. Utilisation systématique d’un masque chirurgical ou FFP2 par la personne dans l’espace public en particulier dans les transports ou sur son lieu de travail ;

c. Utilisation d’un masque grand public, fabriqué selon la norme AFNOR ou équivalent, porté par le patient ET toute autre personne pendant la durée et à la distance considérés comme à risque.

- Si le médecin considère que la personne un contact à risque, les mesures suivantes lui seront indiquées :

d. Prescription d’un test virologique à J7 de la notification comme contact par StopCovid

e. Prescription de masques chirurgicaux

f. Mise en quatorzaine à partir de la date de notification comme contact à risque

g. Consultation du médecin en cas d’apparition de symptômes dans les 14 jours suivant la notification.

Vous pourrez trouver plus d’information sur Stopcovid : www.economie.gouv.fr/stopcovid
Mail de la DGS du 2/6/2020
Certification LAP hospitaliers
Critère opposable
Lecture automatique d’identifiant
Interopérabilité sémantique
Le LAP permet d’imprimer une ordonnance comportant au moins le nom et, s’il est renseigné (critère Certification LAP hospitaliers Id=RPPS), le RPPS du prescripteur, en chiffre et en code à barres, l’adresse de l’établissement, le code à barres du FINESS, un intitulé pour l’Unité Fonctionnelle ou la consultation, un numéro de téléphone et une adresse électronique de contact. 
Certification LAP hospitaliers
Critère opposable
Lecture automatique d’identifiant
Le LAP permet d’imprimer une ordonnance comportant au moins le nom et, s’il est renseigné (critère Certification LAP hospitaliers Id=RPPS), le RPPS du prescripteur, en chiffre et en code à barres, l’adresse de l’établissement, le code à barres du FINESS, un intitulé pour l’Unité Fonctionnelle ou la consultation, un numéro de téléphone et une adresse électronique de contact.FINESS différent de l’établissement si la consultation est privée
Arrêté du 10 août 2010 fixant les caractéristiques permettant la lecture automatique des éléments d’identification du prescripteur sur les ordonnances
Identifiants pour la télétransmission Sésam Vitale
Instruction du 29 novembre 2010 relative au marquage des ordonnances hospitalières avec les codes à barre