Attention ceci est un site
de partage et de réflexion,
les informations qui s’y
trouvent ne sont pas
les références de
la HAS. Les documents
publiés par la HAS
sont en
http://www.has-sante.fr

Site administré par la
Direction de l'Amélioration de la Qualité et de la Sécurité des Soins
information.medicale@has-sante.fr
Version 4.29b  

Connectez-vous pour contribuer !


  Plan du site
  Préférences

Signets
  Analyse d’une application d’informatique médicale
  Signets WikiPE
  Ressources en rapport avec l’intelligence artificielle
  Mode d’emploi de WikiPE
  Glossaire de la prescription électronique
  SAD indexée par médicaments : Influvac_Tetra
  SAD indexée par médicaments : ATB7j
  SAD médicaments XML
  Certification LAP de médecine ambulatoire le 22/09/2016
  Certification des LAD de PUI (document en discussion)

Ressources concernant la posologie

   
664 ressources trouvées, 175 ressources affichées

Glossaire de la prescription électronique
Posologie
Posologie
Eléments de la prescription d’un médicament renseignant notamment sur les quantités prescrites.
En cohérence avec l’article R5123-1du CSP, la durée de prescription ne fait pas partie des éléments de posologie.
La HAS n’a pas aujourd’hui d’exigence sur les modalités de structuration de la posologie ni sur les éléments de temporalité qui l’accompagne mais les certification logicielles HAS impliquent que la posologie est structurée (cf. posologie journalière, intervalle minimal entre deux prises, posologie par prise, débit maximal d’administration).
Cette définition précise les quantités prescrites telles qu’exprimées par le rôle prescripteur en HL7.
Article R5123-1 du CSP
 
Terme de glossaire publié
Etiquette
Coordination des soins
Posologie
Ressources en relation avec la fonction rénale
 
Extrait du Code Unifié des Unités de Mesure (UCUM)
Posologie
Interopérabilité sémantique
UCUM : Unified Code for Units of Measure, normalisation des unités de mesure
 
Posologie
Comment bien prescrire une ventilation mécanique ?
 
Arrêté du 23/2/2015 portant sur les modalités de prise en charge de dispositifs et prestations associés pour oxygénothérapie à domicile
Identification du médicament
Interopérabilité sémantique
Posologie
WHO ATC/DDD Index
« A searchable version of the complete ATC index with DDDs is available...»
ATC de l’OMS
Voie d’administration
Posologie
Pédiatrie
Identification du médicament
Pipettes et autres dispositifs d’administration des solutions buvables : 17 recommandations aux industriels pour limiter les erreurs médicamenteuses - Point d’Information (ANSM, 3/5/2016)
 
Voie d’administration
Posologie
Aide à la décision médicale
Palliativedrugs.com : provides essential independent information for health professionals about drugs used in palliative and hospice care. It includes unauthorized indications and routes...
 
Posologie
Dénomination Commune
« L’ordonnance comportant une prescription de médicaments indique, pour permettre la prise en charge de ces médicaments par un organisme d’assurance maladie, pour chacun des médicaments prescrits...» Article R5123-1 du Code de la Santé Publique
 
Posologie
Durée de prescription
Identification du médicament
Dénomination Commune
Posologie
Information des patients
Recommandations sur l’étiquetage des conditionnements des médicaments sous forme orale solide
ANSM le 28/2/2018
Ces recommandations portent notamment sur la disposition des mentions sur les conditionnements extérieur (boîte du médicament) et primaire (sur le blister, le flacon…), sur le choix de la police et de la taille d’écriture, sur les couleurs, sur l’apposition de pictogrammes.

Ces dernières incitent en particulier les industriels à mettre en exergue la dénomination commune (DC) et le dosage.
Hospimédia le 2/3/2018
Langue contrôlée
Posologie
Dénomination Commune
Définition de Dénomination Commune, Excipient à effet notoire, Dosage et Teneur d’un médicament - article 5121-1 du CSP
 
Excipient à effet notoire
Aide à la décision médicale
Posologie
DDI-Predictor is a website dedicated to quantitative prediction of impact on drug exposure of drug-drug interactions mediated by cytochromes P450 3A4, 2D6, 2C9, 2C19 and 1A2, as well as genetic polymorphism of these cytochromes, the combined effect of drug interaction and cytochrome polymorphism, cirrhosis, and drug-drug interactions in cirrhotic patients
 
Posologie
Document en français
A noter aussi dans ce guide la définition d’une Pharmacie à usage intérieur (PUI)
Guide DGOS de la prise en charge médicamenteuse
Document historique
Posologie
Document en français
Elaboration de la version 2 de la certification des LAP de médecine ambulatoire
Réunion du 27/5/2015
Vigilance défaillance logicielle
Posologie
Document en français
Décision ANSM du 2 décembre 2015 portant suspension d’autorisation d’ouverture de l’établissement STALLERGENES
Document online
Identification du médicament
Posologie
Grossesse
Documentation SAM
valproate (substance active)
Document en français
Bulletin de vigilance ANSM de novembre 2016
Liste de confusion de noms de médicaments
Grossesse et Valproate ^ Substance_Active
Surdosages Colchicine
Document online
Vigilance défaillance logicielle
Posologie
Fonction rénale
Document en français
TICsanté le 7/8/2018 - L’Agence nationale de la sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a relayé le 2 août une information de sécurité portant sur des dysfonctionnements dans le calculateur de dose utilisé sur le logiciel d’aide à la prescription (LAP) Cerner Millenium*.
Document online - Information de sécurité sur le site de l’ANSM
TICsanté le 7/8/2018
Glossaire de la prescription électronique
Posologie
Durée de prescription
Composant de la prescription indiquant l’intervalle de temps prescrit entre le début de la première administration et la fin de la dernière administration d’une prescription. L’administration du traitement peut être continue ou séquentielle.
La durée de prescription n’est pas synonyme de :
- la durée de validité d’une prescription
- l’intervalle de temps séparant la date de prescription de la date la dernière administration car l’administration peut débuter bien après la date de prescription
- l’intervalle de temps séparant le début et la fin d’un traitement car celui-ci peut résulter de plusieurs prescriptions
- l’intervalle de temps séparant le début et la fin d’une même prise dans le cas d’un traitement séquentiel, par exemple le temps d’écoulement unitaire d’une perfusion discontinue
- la durée de traitement délivrable.
 
Article R5123-1 du CSP
Article 13 de l’arrêté du 16 avril 2011
Page 17 (Formulation de la prescription) du guide DGOS de la prise en charge médicamenteuse
Version archivée de ce document sur WikiPE
 
Terme de glossaire publié
Glossaire de la prescription électronique
Posologie
Durée de traitement délivrable
Limite de la quantité de traitement dispensé en une seule fois. Cette limite est exprimée en durée, par relation avec la posologie journalière. Elle peut être imposée réglementairement pour certains médicaments ou être précisée par le prescripteur par exemple en cas de risque suicidaire.
Voir aussi Durée de prescription.
 
 
Terme de glossaire publié
Glossaire de la prescription électronique
terme en discussion
Ergonomie
Posologie
Voie d’administration
Ligne de prescription de médicament
Elément d’une prescription qui regroupe les médicaments qui seront administrés dans le même temps, par la même voie et au même site. Elle comporte obligatoirement :
- l’identification du médicament (ou des médicaments dans le cas d’une perfusion) ;
- la forme galénique du ou des médicament(s) ;
- une expression permettant le calcul des bornes de posologie qui feront l’objet de contrôles de sécurité, en particulier la posologie journalière maximale du ou des médicament(s) et la durée du traitement ;
- une voie d’administration.
Marquer relation avec les annexes des référentiels LAP ?

Manque probablement une définition de « prescription » :opérationnellement : ensemble de règles et de conseils formalisé par écrit
fonctionnellement : ordre du professionnel de santé devant
- être soumis aux contrôles de sécurité et aides à la décision proposés par le SI
- être transmis au patient et aux autres intervenant après validation
- être archivé sans modification après validation
Article 13 de l’arrêté du 16 avril 2011
Ordonnance médicale dans Wikipedia
 
Terme de glossaire publié
Glossaire de la prescription électronique
Coordination des soins
Posologie
Poids de prescription
Poids du patient sur lequel les prescripteurs conviennent de baser les contrôles de sécurité des posologies prescrites.
 
 
Terme de glossaire publié
Glossaire de la prescription électronique
Posologie
Quantité maximale prescrite pour 24 heures ou Posologie journalière maximale
Quantité maximale d’un médicament qu’autorise une prescription pour 24 heures glissantes. Cette quantité inclut les prises conditionnelles. Cette grandeur a la dimension d’une quantité de médicament.
Les logiciels de soins calculent cette quantité à partir de la posologie.
Les bases de données sur les médicaments publient au moins un seuil haut de contrôle de sécurité pour cette quantité par médicament.
Le dépassement de la posologie journalière maximale est l’objet de contrôles de sécurité dans plusieurs référentiels HAS de certification logicielle.
La posologie journalière maximale sert aussi à l’estimation du coût de traitement journalier exigée dans certains référentiels HAS de certification.
La posologie journalière peut être utilisée pour évaluer la quantité à dispenser.

La posologie journalière étant une évaluation de la quantité maximale pour 24h d’un traitement médicamenteux, elle diffère le plus souvent de la Defined Daily Dose (DDD) de l’OMS.

La posologie journalière peut être exprimée en fraction d’UCD (agrément des BdM) ou dans l’unité de quantité équivalente pour les Dénominations Communes.
Article L161-38 du CSS
Posologie
Durée de prescription
 
Terme de glossaire publié
Glossaire de la prescription électronique
Posologie
Prescription avec modulation de la posologie administrée
Prescription laissant les personnels paramédicaux moduler la posologie administrée en fonction d’un ou plusieurs paramètre(s) clinique(s) ou biologique(s).
 
 
Terme de glossaire publié
Glossaire de la prescription électronique
Dénomination Commune
Ergonomie
Posologie
Voie d’administration
Prescription en Dénomination Commune
Sans préjudice des dispositions des articles R. 5132-4 et R. 5132-29, une prescription libellée en dénomination commune en application de l’article L. 5125-23 et telle que définie à l’article R. 5121-1 comporte au moins :
1º Le principe actif du médicament désigné par sa dénomination commune ;
2º Le dosage en principe actif ;
3º La voie d’administration et la forme pharmaceutique.
Si le médicament prescrit comporte plusieurs principes actifs, la prescription indique la dénomination commune et le dosage de chaque principe actif dans les conditions prévues aux 1º et 2º ci-dessus. L’association de ces différents principes actifs est signalée par l’insertion du signe «+» entre chaque principe actif.Les mentions prévues aux 1º, 2º et 3º figurent dans le répertoire des génériques prévu à l’article R. 5121-5 ainsi que dans la base de données prévue au III de l’article 47 de la loi nº 2000-1257 du 23 décembre 2000 relative au financement de la sécurité sociale.
Article R5125-55 du Code de la santé publique
Pour les LAP certifiés selon un des référentiels élaborés par la HAS :
- en dehors d’homonymie, une prescription en Dénomination Commune ne comporte donc pas de nom de marque ;
- une ligne de prescription en Dénomination Commune comporte une posologie ;
- un LAP certifié doit permettre au prescripteur d’élaborer une ligne de prescription en Dénomination Commune sans jamais avoir à utiliser un nom de marque ;
- un LAP certifié doit permettre au prescripteur d’élaborer une ligne de prescription en Dénomination Commune à partir de la sélection d’une spécialité pharmaceutique.
Ces fonctions ne sont pas exigées dans le cas des Dénominations Communes pour lesquelles les contrôles de sécurité ne sont pas exigés pour la certification.
Voir aussi Prescription en spécialité.
En se référant à cet article de loi écrit pour l’ambulatoire, cette définition ne prend pas en compte la prescription hospitalière qui ne mentionne pas toujours le dosage (pas d’obligation légale ?)

Voir aussi prescription sans nom de marque
Article R5125-55 du CSP : composition d’une prescription en DC
Article L5121-1-2 du CSP : mention obligatoire de la DC
Article L5125-23 du CSP : prescription en DC dans le catalogue des génériques
 
Terme de glossaire publié
Glossaire de la prescription électronique
Dénomination Commune
Ergonomie
Identification du médicament
Posologie
Voie d’administration
Prescription en spécialité
Pour les LAP certifiés selon un des référentiels élaborés par la HAS :
- une ligne de prescription en spécialité comporte au moins un libellé permettant l’identification de la spécialité pharmaceutique et une posologie ;
- un LAP certifié doit permettre au prescripteur d’élaborer une ligne de prescription en spécialité en l’ayant recherchée par son nom ;
- un LAP certifié doit permettre au prescripteur de rechercher une spécialité à partir des principes actifs qui la compose si elle en comporte 3 ou moins.
Voir aussi Prescription en Dénomination Commune.
Voir aussi prescription avec nom de marque
 
Terme de glossaire publié
Glossaire de la prescription électronique
Identification du médicament
Posologie
Coordination des soins
Traitement chronique
Traitement que le patient est présumé prendre de façon ininterrompue.
Le traitement en cours ne comporte pas obligatoirement le traitement chronique : par exemple en période péri-opératoire, certains traitements chroniques peuvent être momentanément suspendus
 
Terme de glossaire publié
Certification LAP de médecine ambulatoire
Posologie
Pour chaque ligne de prescription, le LAP permet au prescripteur d’indiquer la durée de traitement, la voie d’administration et un commentaire. 
Certification LAP de médecine ambulatoire
Posologie
Pour un médicament, le LAP présente les choix de posologies et, si présentes dans l’AMM, les différentes modalités de traitement incluant les durées de traitement. 
Certification LAP de médecine ambulatoire
Ergonomie
Posologie
Les contrôles de sécurité de la prescription produisent une alerte lorsqu’une posologie journalière se situe au-dessus de la posologie journalière la plus importante de la BDM.
Ce contrôle prend en compte le poids, l’âge, la taille et la clairance de la créatinine.
 
Certification LAP de médecine ambulatoire
Posologie
Les contrôles de sécurité de la prescription produisent un signal d’information lorsque la durée inscrite par l’utilisateur pour une ligne de prescription se situe en dessous de la durée de traitement prévue par l’information sur le médicament ou au-dessus de la plus longue durée de traitement prévue par l’information sur le médicament. Ce contrôle n’est obligatoire que lorsque l’information sur le médicament comporte des bornes de durées pour toutes les indications de la spécialité. 
Certification LAP de médecine ambulatoire
Posologie
Médicaments stupéfiants
Tous les médicaments prescrits par le prescripteur figurent sur l’ordonnance imprimée. L’impression respecte l’éventuel caractère bizone de l’ordonnance puis l’ordre des prescriptions choisi par l’utilisateur.
A l’exception des motifs de prescription, les lignes de prescriptions sont reprises in extenso sur l’ordonnance imprimée, y compris les éventuels commentaires.
Pour chaque médicament soumis à la réglementation des stupéfiants, le LAP imprime la posologie en unité de prise après l’avoir traduite en lettres.
 
Article R5132-29 CSP
Certification LAP de médecine ambulatoire
Posologie
Le LAP permet d’afficher le coût estimatif des prescriptions de médicaments remboursés, en tenant compte de la posologie journalière, de la durée de traitement effectif et en se basant sur la présentation la moins coûteuse si aucune présentation n’a été spécifiée. Le LAP permet d’évaluer un coût global de la prescription en se basant sur les coûts estimés des différents médicaments prescrits. 
Certification LAP de médecine ambulatoire
Structure composite
Posologie
Posologie (sauf durée de traitement)
Permet le contrôle de la posologie journalière (critère Certification LAP de médecine ambulatoire Id=59-59bis).
Permet le contrôle de l’intervalle entre deux prises (critère Certification LAP de médecine ambulatoire Id=122).
Permet le contrôle de la posologie par prise (critère Certification LAP de médecine ambulatoire Id=132).
Permet l’exécution de Systèmes d’aide à la décision par médicament (SAM) (critères Certification LAP de médecine ambulatoire Id=112, Certification LAP de médecine ambulatoire Id=115)
 
Certification LAP de médecine ambulatoire
Champ sans précision
Posologie
Durée
Le LAP permet la saisie d’une durée de prescription pour la ligne de prescription (critère Certification LAP de médecine ambulatoire Id=175)
Permet le contrôle en cas de formulation d’une durée de traitement (critère Certification LAP de médecine ambulatoire Id=59ter)
Permet l’exécution de Systèmes d’aide à la décision par médicament (SAM) (critères Certification LAP de médecine ambulatoire Id=112, Certification LAP de médecine ambulatoire Id=115)
 
Certification LAP de médecine ambulatoire
Champ sans précision
Posologie
Forme galénique et dosage de l’unité d’administration
Mise à disposition d’un prix estimatif (critères Certification LAP de médecine ambulatoire Id=4bis, Certification LAP de médecine ambulatoire Id=32)
 
Certification LAP de médecine ambulatoire
Champ sans précision
Posologie
Posologie
Contrôle de la posologie journalière si possible (critère Certification LAP de médecine ambulatoire Id=59-59bis)
 
Certification LAP de médecine ambulatoire
Champ sans précision
Posologie
Durée
Le LAP permet la saisie d’une durée de traitement pour la ligne de prescription (critère Certification LAP de médecine ambulatoire Id=175)
Contrôle en cas de formulation d’une durée de traitement (critère Certification LAP de médecine ambulatoire Id=59ter)
 
Certification LAP de médecine ambulatoire
Posologie
Pour chaque ligne de prescription, le LAP permet à l’utilisateur d’indiquer la durée, la posologie, un motif de la prescription, de spécifier si le traitement est prescrit dans le cadre d’une ALD exonérante et s’il est prescrit comme traitement au long cours. 
Certification LAP de médecine ambulatoire
Posologie
Pour un médicament, le LAP présente les choix de posologies et, si présentes dans l’AMM, les différentes modalités de traitement incluant les durées de traitement. 
Certification LAP de médecine ambulatoire
Posologie
Ergonomie
Les contrôles de sécurité de la prescription produisent un signal d’information lorsqu’une posologie journalière se situe au-dessus de la posologie la plus importante ou en dessous de la posologie la plus faible de celles prévues par l’information sur le médicament. Un signal d’information différent est produit lorsque la dose prescrite dépasse la dose maximale recommandée. 
Certification LAP de médecine ambulatoire
Posologie
Les contrôles de sécurité de la prescription produisent un signal d’information lorsque la durée inscrite par l’utilisateur pour une ligne de prescription se situe en dessous de la plus courte durée de traitement prévue par l’information sur le médicament ou au-dessus de la plus longue durée de traitement prévue par l’information sur le médicament. Ce contrôle n’est obligatoire que lorsque l’information sur le médicament comporte des bornes de durées pour toutes les indications de la spécialité. 
Certification LAP de médecine ambulatoire
Posologie
Médicaments stupéfiants
Voie d’administration
Tous les médicaments prescrits par le praticien figurent sur l’ordonnance imprimée. L’impression respecte l’éventuel caractère bizone de l’ordonnance puis l’ordre des prescriptions choisi par l’utilisateur.
Le LAP imprime une ordonnance précisant la dénomination du médicament, la posologie en unité de prise, le mode et les conditions d’administration pour chaque médicament non soumis à la réglementation des stupéfiants.
Le LAP imprime une ordonnance précisant la dénomination du médicament, la posologie en unité de prise en lettres, le mode et les conditions d’administration pour chaque médicament soumis à la réglementation des stupéfiants.
 
Article R5132-29 CSP
Certification LAP de médecine ambulatoire
Posologie
Le LAP permet d’afficher le coût estimatif des lignes de prescription pour les médicaments remboursés, en tenant compte de la posologie journalière, de la durée de traitement effectif et en se basant sur la présentation la moins coûteuse si aucune présentation n’a été spécifiée. Le LAP permet d’évaluer un coût global de la prescription en se basant sur les coûts estimés des différentes lignes de prescription. 
Certification LAP de médecine ambulatoire
Identification du médicament
Posologie
Traçabilité
Le LAP enregistre les codes CIS et les posologies des traitements pris par le patient mais non prescrits par l’utilisateur du LAP. 
Cas d’usage BdM
Fonction demandée
Cas d’usage LAD officinal
Fonction demandée
Cas d’usage LAP hospitaliers
Fonction demandée
Cas d’usage LAP de ville
Fonction demandée
Posologie
Le logiciel doit présenter les choix de posologies et si présent dans l’AMM, et les différentes modalités de traitement dont les durées de traitement pour un médicament.
Le logiciel doit donner accès aux posologies du RCP
 
Certification LAP de médecine ambulatoire Id=41
Cas d’usage BdM
Fonction demandée
Cas d’usage LAD officinal
Fonction demandée
Cas d’usage LAP hospitaliers
Fonction demandée
Cas d’usage LAP de ville
Fonction demandée
Cas d’usage LAD de PUI
Fonction demandée
Dénomination Commune
Posologie
Le logiciel doit pouvoir détecter et alerter en cas de posologie se situant à l’extérieur des posologies usuelles prévues par le RCP. Il doit en outre alerter quand la posogie est supérieure à la posologie maximale.
Une posologie maximale peut au moins se définir par :
- la posologie maximale par 24 heures
- la posologie maximale par prise, si l’administration est discontinue (par exemple la posologie maximale par injection IM, la posologie maximale d’une perfusion ponctuelle, la posologie maximale de la prise de comprimé du matin,...)
- l’intervalle minimal entre 2 prise si l’administration est discontinue
- la posologie maximale cumulée tout au long de la vie ou sur une longue période (anthracyclines, amiodarone,...)
- le débit maximal si l’administration se fait par perfusion intraveineuse.
Les RCP fournissent quelques posologies maximales exprimées le plus souvent en fraction d’unité de prise (comprimé ou ampoule) de spécialité médicamenteuse alors qu’on a besoin de posologies maximales exprimées en unités internationales (g, mg,...) de substances actives
 
Charte de qualité des BdM Id=81
Certification LAP de médecine ambulatoire Id=59-59bis
Certification LAD officinal Id=59-59bis
Certification LAP hospitaliers Id=409
Certification LAP hospitaliers Id=550
Cas d’usage BdM
Fonction demandée
Cas d’usage LAD officinal
Fonction demandée
Cas d’usage LAP hospitaliers
Fonction demandée
Cas d’usage LAP de ville
Fonction demandée
Dénomination Commune
Posologie
Il doit y avoir une différence d’alerte dans les cas où la posologie est supérieure à la posologie usuelle et quand elle est supérieure à la posologie maximalePosologie maximales et usuelles sont rarement distinguées, en particulier dans les RCP
Charte de qualité des BdM Id=81
Certification LAP de médecine ambulatoire Id=59-59bis
Certification LAD officinal Id=59-59bis
Cas d’usage LAP hospitaliers
Fonction demandée
Cas d’usage LAP de ville
Fonction demandée
Posologie
Voie d’administration
Le LAP doit pouvoir produire une ordonnance précisant : la dénomination du médicament, sa posologie en chiffres, son mode et ses conditions d’administration 
Certification LAP de médecine ambulatoire Id=76
Article R5132-3 du CSP
Certification LAP hospitaliers Id=562
Certification LAD officinal
Posologie
Pour chaque nature de produit dont la dispensation est envisagée, le LAD permet la saisie :
- d’une posologie journalière ou de toute autre expression de la posologie qui permet le calcul d’une posologie journalière
- d’une durée de prescription.
 
Certification LAD officinal
Posologie
Si la posologie est saisie (critère Certification LAD officinal Id=14d), les contrôles de sécurité produisent un signal d’information lorsqu’une posologie journalière se situe au-dessus de la dose maximale recommandée selon la BdM. 
Certification LAD officinal
Posologie
Si la durée de prescription est saisie (critère Certification LAD officinal Id=14d), les contrôles de sécurité produisent un signal d’information lorsque cette durée dépasse la durée maximale de traitement publiée par la BdM. 
Charte de qualité des BdM
Posologie
Une monographie explique le résultat des contrôles de sécurité en rapport avec la posologie maximale par 24 heures, la posologie minimale par 24 heures, la posologie maximale par prise, l’intervalle minimal entre les prises, le débit maximal de perfusion, la dose cumulative maximale sur la vie du patient, la durée minimale de traitement, la durée maximale de traitement, la quantité maximale autorisée pour une seule dispensation.Cette formulation est-elle valide pour les neuroleptiques retard (tous les 28 jours) ?
Dose Maximale Tolérée (DMT), définition du MeSH
Arrêté portant exonération à la réglementation des substances vénéneuses
Questionnaire d’agrément des BdM
Posologie
La BdM met-elle à disposition de façon structurée la divisibilité des médicaments en fractions équivalentes ? La BdM met-elle à disposition de façon structurée la masse pondérale en base active de la plus petite fraction qui résulte de cette divisibilité ?Divisibilité en fraction équivalente : Plus Grand Commun Dénominateur (PGCD) de la posologie réalisable d’une unique administration
Questionnaire d’agrément des BdM
Posologie
La BdM permet-elle aux logiciels de soins d’utiliser des médicaments sans mention du dosage (par exemple « médicament de prescription » ou « prescriptible ») ? Si oui, pour quels médicaments ? Comment sont documentés les contrôles de sécurité exigés par les certifications HAS que la BdM prétend supporter ? 
Typage des contrôles de sécurité
Posologie
Durée maximale de traitement 
Certification LAP de médecine ambulatoire Id=59ter
Certification LAP hospitaliers Id=379
Certification LAP hospitaliers Id=523
Certification LAD officinal Id=59ter
Charte de qualité des BdM Id=81
Certification des LAD de PUI Id=61
Typage des contrôles de sécurité
Posologie
Posologie maximale par 24 heures
Certification LAP de médecine ambulatoire Id=59-59bis
Certification LAP hospitaliers Id=409
Certification LAP hospitaliers Id=550
Certification LAD officinal Id=59-59bis
Charte de qualité des BdM Id=81
Certification des LAD de PUI Id=54
Typage des contrôles de sécurité
Posologie
Posologie maximale par prise 
Certification LAP de médecine ambulatoire Id=132
Charte de qualité des BdM Id=81
Certification des LAD de PUI Id=56
Typage des contrôles de sécurité
Posologie
Intervalle minimal entre deux prises 
Certification LAP de médecine ambulatoire Id=122
Charte de qualité des BdM Id=81
Certification des LAD de PUI Id=55
Typage des contrôles de sécurité
Posologie
Débit maximal de perfusion 
Typage des contrôles de sécurité
Posologie
Posologie minimale par 24 heures 
Certification LAP hospitaliers Id=376
Certification LAP hospitaliers Id=520
Charte de qualité des BdM Id=81
Typage des contrôles de sécurité
Posologie
Coordination des soins
Dose maximale sur la vie du patient 
Charte de qualité des BdM Id=81
Typage des contrôles de sécurité
Posologie
Quantité maximale autorisée pour une dispensation 
Certification LAD officinal Id=127
Charte de qualité des BdM Id=81
Certification LAD officinal
Champ sans précision
Posologie
Posologie journalière : la certification impose que cette donnée puisse être calculée pour permettre le contrôle de sécurité (critère Certification LAD officinal Id=59-59bis). La certification n’impose pas d’autre contrainte sur la structure de la posologie. La certification ne se prononce pas sur le caractère obligatoire ou facultatif de la saisie de la posologie 
Certification LAD officinal
Champ sans précision
Posologie
Durée de prescription : la certification impose ce champ mais n’impose pas l’obligation de sa saisie. La structure doit permettre le contrôle de sécurité (critère Certification LAD officinal Id=59ter) 
Cas d’usage LAP hospitaliers
Fonction demandée
Cas d’usage LAP de ville
Fonction demandée
Posologie
Aide à la décision médicale
Le LAP devrait être capable de prévenir le praticien, suite à un nouveau résultat d’examen biologique, qu’une adaptation du traitement est nécessaire. 
Modalité de mise en oeuvre de l’agrément des BdM
Information des patients
Posologie
Les BdM agréées supportant un LAD de vente en ligne doivent publier au moins pour les spécialités pharmaceutiques à usage humain non soumises à prescription obligatoire :
- la quantité maximale autorisée pour une seule dispensation ;
- la notice ;
- au moins une photo du conditionnement.
 
Certification LAD officinal
Posologie
Médicaments stupéfiants
Les contrôles de sécurité produisent un signal d’information lorsque la quantité dispensée dépasse la quantité maximale autorisée pour une seule dispensation de la spécialité pharmaceutique d’après la BdM.Quantité maximale délivrée lors d’une seule dispensation. Regroupe plusieurs notions réglementaires :
- « Quantité maximale pour 1 mois de traitement »
- « Quantité maximale pour un épisode aigu »
- « Quantité respectant la dose d’exonération », publiée au JO par substance active
- Fractionnement de la délivrance des stupéfiants (arrêté ministériel)
Arrêté portant exonération à la réglementation des substances vénéneuses
CR V2 agrément BdM 1/7/2013
Fractionnement de la délivrance des stupéfiants d’après Meddispar
Modalité de mise en oeuvre de l’agrément des BdM
Posologie
Médicaments stupéfiants
Les BdM agréées supportant un LAD d’officine doivent publier pour chaque spécialité pharmaceutique la quantité maximale autorisée pour une seule dispensation. 
Modalité de mise en oeuvre de l’agrément des BdM
Posologie
Vaccination
A compter du 1er janvier 2015 :
- les BdM agréées devront publier des monographies par spécialité pharmaceutique selon les exigences énoncées par la HAS ;
- les BdM devront intégrer la posologie maximale par 24h des médicaments pour lesquels cette information est publiée par une institution de référence ;
- pour les BdM supportant un LAD de dispensation, elles devront intégrer la quantité maximale autorisée pour une seule dispensation des médicaments pour lesquels cette information est publiée par une institution de référence ;
- les BdM agréées devront intégrer l’indexation des vaccins.
L’indexation des vaccins n’a en fait pas été exigée
Modalité de mise en oeuvre de l’agrément des BdM
Posologie
A compter du 1er juin 2016, les BdM agréées devront publier :
- les volumes des médicaments en solution ;
- les masses pondérales de base active des médicaments ;
- les masses pondérales de base active des médicaments dans la plus petite divisibilité en fraction équivalente.
A cette même date, les BdM agréées devront intégrer :
- la posologie minimale par 24 heures des médicaments pour lesquels cette information est publiée par une institution de référence ;
- la posologie maximale par prise des médicaments pour lesquels cette information est publiée par une institution de référence ;
- l’intervalle minimal entre les prises des médicaments pour lesquels cette information est publiée par une institution de référence ;
- la dose cumulative maximale sur la vie du patient pour les médicaments pour lesquels cette information est publiée par une institution de référence ;
- la durée minimale de traitement des médicaments pour lesquels cette information est publiée par une institution de référence ;
- la durée maximale de traitement des médicaments pour lesquels cette information est publiée par une institution de référence.
 
Questionnaire d’agrément des BdM
Pédiatrie
Posologie
Quelles informations la BdM prend-elle en compte sur le risque et les modalités d’utilisation des médicaments chez l’enfant ? 
Posologie
Difficultés à standardiser les unités d’administration et à les lier aux unités de masse ou de volume. Exemples :
1. IBUPROFENE 20 mg/ml solution buvable :

- ADVIL avec graduation kg = 0,375 ml = 7,5 mg d’ibuprofène. Indication douleur/ fièvre uniquement. 20 à 30 mg/kg/jour en 3 à 4 prises par jour. Espacer les prises d’au moins 6 heures.
- ANTARENE, IBUPROFENE MYLAN et NUROFENPRO avec graduation kg = 0,5 ml = 10 mg d’ibuprofène. Indications douleur / fièvre + arthrite chronique juvénile. de 20 à 30 mg/kg/jour en 3 prises par jour sans dépasser 30 mg/kg/jour. Espacer les prises d’au moins 8 heures. Posologie arthrite chronique juvénile : 30 à 40 mg/kg/jour en 4 prises par jour.
=> le pharmacien doit être particulièrement prudent pour expliquer les modalités d’administration s’il effectue une substitution.
2. UVESTEROL D :
Seringue comportant 3 graduations : L, 1 et 2
- si l’enfant reçoit un lait enrichi en vitamine D: 800 à 1000 UI/j soit une dose L à une dose n°1 par jour
- si l’enfant ne reçoit pas un lait enrichi en vitamine D: 1000 à 1500UI/j soit une dose n°1 à une dose n°2 par jour
- chez la femme enceinte: 1 000 UI par jour, soit une dose n°1 par jour, pendant le dernier trimestre de la grossesse
- chez la femme qui allaite: 800 à 1 000 UI par jour, soit une dose L à une dose n°1 par jour, en période hivernale ou en cas de non exposition solaire. Cet apport couvre les besoins de la mère mais non ceux de son enfant
- chez le sujet âgé: 800 à 2 000 UI par jour, soit une dose L à deux doses n°1 par jour.
Cette spécialité impose que des équivalences d’unités entre les UI et les graduations de la seringue permettent le calcul par le prescripteur en UI et la transformation par le LAP en graduations. La notice recommande d’ailleurs de ne pas utiliser d’autre dispositif que la seringue doseuse ! Des surdosages ont probablement eu lieu, l’ANSM ayant jugé nécessaire d’alerter sur les risques de surdosage le 28/03/2011.
 
Posologie
Exemples de comprimés sécables dont l’équivalence des fractions n’est pas garantie :
- RISPERDAL 1 mg, 2 mg et 4mg, pour ces comprimés pelliculés sécables l’ANSM indique « La barre de cassure n’est là que pour faciliter la prise du comprimé, elle ne le divise pas en demi-doses égales »
- RENITEC 5 mg et 20 mg, pour ces comprimés sécables l’ANSM indique « La barre de sécabilité n’est là que pour faciliter la prise du comprimé, elle ne le divise pas en deux demi-doses égales »
 
Charte de qualité des BdM
Posologie
Une monographie explique le résultat des contrôles de sécurité en rapport avec la posologie maximale par 24 heures, la posologie minimale par 24 heures, la posologie maximale par prise, l’intervalle minimal entre les prises, la dose cumulative maximale sur la vie du patient, la durée minimale de traitement, la durée maximale de traitement, la quantité maximale autorisée pour une seule dispensation. 
Dose Maximale Tolérée (DMT), définition du MeSH
Arrêté portant exonération à la réglementation des substances vénéneuses
Questionnaire d’agrément des BdM
Posologie
La BdM permet-elle aux logiciels de soins d’utiliser des médicaments sans mention du dosage (par exemple « médicament de prescription » ou « prescriptible ») ? Si oui, pour quels médicaments ? Comment sont documentés les contrôles de sécurité exigés par les certifications HAS que la BdM prétend supporter ? 
Questionnaire d’agrément des BdM
Posologie
La BdM met-elle à disposition de façon structurée la divisibilité des médicaments en fractions équivalentes ? La BdM met-elle à disposition de façon structurée la masse pondérale en base active de la plus petite fraction qui résulte de cette divisibilité ? 
Questionnaire d’agrément des BdM
Pédiatrie
Posologie
Quelles informations la BdM prend-elle en compte sur le risque et les modalités d’utilisation des médicaments chez l’enfant ? 
Cas d’usage LAP hospitaliers
Fonction demandée
Posologie
Arrêts en urgence :
1. Un patient reçoit 1000ml de sérum physiologique en continu. L’infirmière a organisé son plan de soins à raison d’une poche de 500ml à midi et une poche à minuit. A 20h, le médecin décide de l’arrêt en urgence de cette perfusion. L’arrêt en urgence signifie que non seulement la poche de minuit ne sera pas posée mais que la poche en cours doit être immédiatement arrêtée.
2. Un patient a une prescription d’un comprimé X à 8h, 12h, 16h, 20h. A 17h, le comprimé prévu pour 16h n’a pas encore été administré mais le médecin décide d’un arrêt en urgence du traitement par X. Le patient ne doit plus recevoir de comprimé de X, en particulier, il ne doit pas recevoir le comprimé prévu pour 16H. Un signal spécifique doit probablement être transmis aux infirmières pour empêcher cette administration.
 
Certification LAP hospitaliers Id=265
Cas d’usage LAP hospitaliers
Fonction demandée
Cas d’usage LAP de ville
Fonction demandée
Posologie
Le logiciel permet de prescrire des posologies différentes par prise à l’intérieur d’une même ligne de prescription : « URBANYL cp 5mg 1 le matin, 1 le midi et 2 le soir » 
Certification LAP hospitaliers Id=235
Cas d’usage LAP hospitaliers
Fonction remarquable
Identification du médicament
Posologie
On doit pouvoir programmer une alerte quand la durée de prescription d’un médicament dépasse la durée prévue par les recommandations ou n’est pas conforme avec la politique du médicament de l’établissement. En particulier alerte pour les antibiothérapies 
Charte de qualité des BdM
Posologie
Question des données en rapport avec le surdosage à poser lors de la prochaine version 
Modalité de mise en oeuvre de l’agrément des BdM
Posologie
Médicaments stupéfiants
Les BdM agréées supportant un LAD d’officine doivent publier pour chaque spécialité pharmaceutique la quantité maximale autorisée pour une seule dispensation. 
Modalité de mise en oeuvre de l’agrément des BdM
Information des patients
Posologie
Les BdM agréées supportant un LAD de vente en ligne doivent publier au moins pour les spécialités pharmaceutiques à usage humain non soumises à prescription obligatoire :
- la quantité maximale autorisée pour une seule dispensation ;
- la notice ;
- au moins une photo du conditionnement.
 
Modalité de mise en oeuvre de l’agrément des BdM
Posologie
Vaccination
A compter du 1er janvier 2015 :
- les BdM agréées devront publier des monographies par spécialité pharmaceutique selon les exigences énoncées par la HAS ;
- les BdM devront intégrer la posologie maximale par 24h des médicaments pour lesquels cette information est publiée par une institution de référence ;
- pour les BdM supportant un LAD de dispensation, elles devront intégrer la quantité maximale autorisée pour une seule dispensation des médicaments pour lesquels cette information est publiée par une institution de référence ;
- les BdM agréées devront intégrer l’indexation des vaccins.
 
Modalité de mise en oeuvre de l’agrément des BdM
Posologie
A compter du 1er juin 2016, les BdM agréées devront publier :
- les volumes des médicaments en solution ;
- les masses pondérales de base active des médicaments ;
- les masses pondérales de base active des médicaments dans la plus petite divisibilité en fraction équivalente.
A cette même date, les BdM agréées devront intégrer :
- la posologie minimale par 24 heures des médicaments pour lesquels cette information est publiée par une institution de référence ;
- la posologie maximale par prise des médicaments pour lesquels cette information est publiée par une institution de référence ;
- l’intervalle minimal entre les prises des médicaments pour lesquels cette information est publiée par une institution de référence ;
- la dose cumulative maximale sur la vie du patient pour les médicaments pour lesquels cette information est publiée par une institution de référence ;
- la durée minimale de traitement des médicaments pour lesquels cette information est publiée par une institution de référence ;
- la durée maximale de traitement des médicaments pour lesquels cette information est publiée par une institution de référence.
 
Certification LAP de médecine ambulatoire
Posologie
Les contrôles de sécurité de la prescription produisent une alerte lorsque la prescription induit un intervalle entre 2 prises d’un médicament en dessous de l’intervalle minimal publié par la BdM.
Ce contrôle prend en compte la clairance de la créatinine.
 
FAQ sur la prescription électronique
Posologie
Un logiciel hospitalier qui impose au prescripteur de renseigner une durée de traitement peut-il être certifié ? Un logiciel qui permet parfois de ne pas saisir de durée de prescription peut-il être certifié ?
Le référentiel exige que le LAP certifié permette « au prescripteur d’indiquer la durée de prescription. » mais il n’exige pas que le LAP impose la saisie de cette durée.

Par conséquent, les logiciels peuvent rendre la mention de la durée optionnelle ou obligatoire, voire documenter une durée par défaut. Ce point est laissé à l’appréciation des établissements et des éditeurs. Lors de l’élaboration du référentiel, les discussions en groupe de travail ont fait apparaître que dans certains cas, des prescriptions électroniques hospitalières limitées dans le temps exposent à des arrêts de traitement intempestifs (voir critère 68 du référentiel de certification des LAP hospitaliers). C’est pourquoi, le groupe de travail n’a pas rendu la mention de la durée de traitement obligatoire.

Le guide « Qualité de la prise en charge médicamenteuse - Outils pour les établissements de santé » de la DGOS précise à sa page 17, que la formulation de la prescription indique la « durée de traitement, lorsque connue à l’avance ou fixée par réglementation ». Cela va dans le sens retenu par le groupe de travail HAS.

Attention, il n’est pas question ici de la durée de validité d’une prescription qui, elle, semble légalement limitée à un an, sans précision du contexte.
 
 
FAQ publiée
FAQ sur la prescription électronique
Posologie
Pour le calcul du coût médicamenteux global d’une ordonnance à exécution ambulatoire, quelle est la durée de traitement à considérer dans le cas d’une prescription pour 28 jours renouvelable deux fois ? Est-elle de 28 jours ou de trois mois ?
La durée de traitement totale à prendre en compte est de 3 mois.
 
 
FAQ publiée
Certification LAP de médecine ambulatoire
Posologie
Le LAP permet de prescrire des prises de quantités différentes d’un médicament dans la même journée sur une unique ligne de prescription. 
Certification LAP de médecine ambulatoire
Posologie
Le LAP permet de prescrire des prises de quantités conformes à la divisibilité publiée par la BdM pour le médicament. 
Cas d’usage LAP hospitaliers
Fonction non évaluée
Cas d’usage LAP de ville
Fonction demandée
Posologie
Le logiciel doit permettre de prescrire des posologies croissantes ou décroissantes par exemple pour l’instauration d’un traitement anti-épileptique ou la décroissance d’une corticothérapie ancienne :
Prednisone :
- 30 mg/j pendant 3 semaines
- puis 20 mg/j pendant 2 semaines
- puis 10 mg/j pendant 2 semaines
PREDNISONE ^ Gammed
Certification LAP de médecine ambulatoire Id=127
Glossaire de la prescription électronique
Posologie
Posologies successives
Une prescription avec posologies successives comporte des périodes de temps successives lors desquelles les prises d’un même médicament diffèrent notamment par la posologie journalière ou par l’intervalle entre les prises.
 
 
Terme de glossaire publié
Glossaire de la prescription électronique
Posologie
Posologie alternée
Une posologie alternée comporte une alternance d’une prise ou d’une posologie journalière d’un même médicament.
 
 
Terme de glossaire publié
Certification LAP de médecine ambulatoire
Posologie
Le LAP permet l’expression d’une posologie alternée dans une unique ligne de prescription.
Une posologie alternée doit pouvoir comporter au moins 3 formulations de posologie sur une journée. Il doit être possible de répartir ces schémas posologiques sur une période de 2 à 7 jours.
 
Certification LAP de médecine ambulatoire
Posologie
La formulation d’une ligne de prescription doit permettre le calcul de la posologie journalière maximale durant le traitement pour le (ou les) médicament(s). C’est sur ces posologies journalières maximales qu’est basé le contrôle de sécurité du critère Certification LAP de médecine ambulatoire Id=59-59bis. 
Certification LAP de médecine ambulatoire
Posologie
La formulation d’une ligne de prescription doit permettre le calcul de l’intervalle minimal entre deux prises durant le traitement pour chacun des médicaments. C’est sur cet intervalle qu’est basé le contrôle de sécurité du critère Certification LAP de médecine ambulatoire Id=122. 
Certification LAP de médecine ambulatoire
Posologie
Le LAP permet de prescrire des prises de médicament espacées de 5 minutes à 12 mois, et dont le cadencement s’exprime au moins de :
- 5 à 180 minutes,
- 1 à 72 heures,
- 1 à 90 jours,
- 1 à 12 semaines
- et de 1 à 12 mois.
 
Certification LAP de médecine ambulatoire
Ergonomie
Posologie
Dans l’expression des posologies, chaque nombre est immédiatement suivi de l’unité qu’il quantifie. 
Test des LAD d’officine
Scénario 1
Ergonomie
Posologie
Le LAD informe le dispensateur du dépassement de posologie journalière au plus tard lors de la validation de la dispensation. 
Certification LAD officinal Id=59-59bis
Test des LAD d’officine
Commentaire
Coordination des soins
Posologie
L’objectif de cette séquence C est de tester chez un nourrisson la fonction :

1) de saisie de poids et de l’âge du patient
2) d’enregistrement du numéro de sécurité sociale pour un ayant droit
3) Idem que 2) pour un ouvrant droit
4) de recherche de spécialités par substance active
5) de saisie de la posologie et de la durée de traitement
6) de signalement de poids nécessaire pour le contrôle de sécurité
7) de signalement de dépassement de dose maximale recommandée (calculée en fonction du poids)
 
Test des LAD d’officine
Scénario 1
Posologie
Saisir la dispensation de 5 flacons d’ALFATIL® poudre pour suspension buvable 250mg/5ml en flacon de 60 ml. Préciser la posologie journalière de 1g matin, midi, soir (soit 4 cuillères-mesure de 5 mL les matin, midi et soir) pendant 5 jours. Demander la validation de la dispensation.CLAMOXYL ^ Gammed
Certification LAD officinal Id=14d
Test des LAD d’officine
Scénario 1
Posologie
Le LAD informe l’utilisateur que la posologie journalière dépasse la posologie maximale prévue pour ce médicament, au plus tard lors de la validation de la dispensation.

Enregistrer la nouvelle posologie de FLUDARA® 10mg en comprimé : 1 le matin et 1 le soir.
 
Certification LAD officinal Id=59-59bis
Test des LAD d’officine
Scénario 1
Posologie
Dispenser DOLKO® 500mg 1 boite de 16 comprimés. Saisir une posologie de 3 comprimés matin, midi, soir et nuit. Le LAD informe le dispensateur du dépassement de posologie au plus tard lors de la validation de la dispensation.ACTIFED_RHUME_JOUR_ET_NUIT ^ Gammed
Certification LAD officinal Id=59-59bis
Test des LAD d’officine
Commentaire
Posologie
L’objectif de cette séquence L est de tester chez un patient la fonction :

1) d’affichage des informations présentes dans la BdM
2) de signalement d’une quantité dispensée dépassant la quantité maximale autorisée pour une seule dispensation
3) de saisie de la durée prescrite
4) de signalement d’un dépassement de la durée maximale autorisée en vigueur
 
Test des LAD d’officine
Scénario 1
Posologie
Dispenser 2 boites STILNOX® par présentation de 14 comprimés. Saisir la posologie d’1 comprimé au coucher pendant 2 mois. Le LAD informe le dispensateur que la durée de traitement dépasse la durée maximale prévue au plus tard lors de la validation de la dispensation.STILNOX ^ Gammed
Certification LAD officinal Id=59ter
Certification LAP de médecine ambulatoire
Posologie
Le LAP permet l’expression d’une posologie successive dans une unique ligne de prescription. 
Cas d’usage LAP hospitaliers
Fonction non évaluée
Cas d’usage LAP de ville
Fonction demandée
Posologie
Le logiciel doit permettre de prescrire des posologies alternée comme « PREVISCAN 1/2 cp les jours pairs et 1/4 de cp les jours impairs »PREVISCAN ^ Gammed
Certification LAP de médecine ambulatoire Id=120
Certification LAP hospitaliers Id=235
Certification LAD officinal
Champ sans précision
Posologie
Posologie journalière : la certification impose que cette donnée puisse être calculée pour permettre le contrôle de sécurité (critère Certification LAD officinal Id=59-59bis). La certification n’impose pas d’autre contrainte sur la structure de la posologie. La certification ne se prononce pas sur le caractère obligatoire ou facultatif de la saisie de la posologie 
Certification LAD officinal
Champ sans précision
Posologie
Durée de prescription : la certification impose ce champ mais n’impose pas l’obligation de sa saisie. La structure doit permettre le contrôle de sécurité (critère Certification LAD officinal Id=59ter) 
Certification LAD officinal
Posologie
Pour chaque nature de produit dont la dispensation est envisagée, le LAD permet la saisie :
- d’une posologie journalière ou de toute autre expression de la posologie qui permet le calcul d’une posologie journalière
- d’une durée de prescription.
 
Certification LAD officinal
Posologie
Si la posologie est saisie (critère Certification LAD officinal Id=14d), les contrôles de sécurité produisent un signal d’information lorsqu’une posologie journalière se situe au-dessus de la dose maximale recommandée selon la BdM. 
Certification LAD officinal
Posologie
Si la durée de prescription est saisie (critère Certification LAD officinal Id=14d), les contrôles de sécurité produisent un signal d’information lorsque cette durée dépasse la durée maximale de traitement publiée par la BdM. 
Certification LAD officinal
Posologie
Médicaments stupéfiants
Les contrôles de sécurité produisent un signal d’information lorsque la quantité dispensée dépasse la quantité maximale autorisée pour une seule dispensation de la spécialité pharmaceutique d’après la BdM.Quantité maximale délivrée lors d’une seule dispensation. Regroupe plusieurs notions réglementaires :
- « Quantité maximale pour 1 mois de traitement »
- « Quantité maximale pour un épisode aigu »
- « Quantité respectant la dose d’exonération », publiée au JO par substance active
- Fractionnement de la délivrance des stupéfiants (arrêté ministériel)
Arrêté portant exonération à la réglementation des substances vénéneuses
CR V2 agrément BdM 1/7/2013
Fractionnement de la délivrance des stupéfiants d’après Meddispar
Certification LAP de médecine ambulatoire
Posologie
Le LAP permet d’exprimer la posologie d’une spécialité à l’aide des unités de quantité utilisées dans le RCP pour les posologies usuelles. 
Cas d’usage LAP de ville
Fonction demandée
Ergonomie
Posologie
Le logiciel doit permettre de prescrire un médicament dont les posologies successives varieront dans le temps.
Par exemple, une décroissance de corticothérapie : 15 mg/jour pendant 1 mois, puis 12,5 mg/jour pendant 1 mois puis 10 mg/jour pendant 1 mois puis diminution de 2 mg/mois
 
Certification LAP de médecine ambulatoire Id=127
Cas d’usage LAP de ville
Fonction demandée
Ergonomie
Posologie
Le logiciel doit permettre de prescrire un médicament dont les posologies sont alternées.
Par exemple, PREVISCAN, 1/2 comprimé les jours pairs, 1/4 comprimé les jours impaires.
Pair vs impair
Un jour sur deux
Lundi mercredi vendredi dimanche vs mardi jeudi samedi
Certification LAP de médecine ambulatoire Id=120
Test v2 des LAP de médecine ambulatoire
Scénario 1
Posologie
Créer un dossier patient pour Monsieur LL A (nom de naissance), qui pèse 10 kg. Saisir L-AA pour prénom. Ne pas saisir la date de naissance à moins que le LAP n’y oblige (dans ce cas saisir une date de naissance correspondant à un âge de 10 mois).
Initier une prescription.
Le LAP impose la saisie de la date de naissance.
 
Certification LAP de médecine ambulatoire Id=7
Test v2 des LAP de médecine ambulatoire
Scénario 1
Posologie
Prescrire du SMECTA , poudre en sachet, 3 sachets par jour.
Le LAP alerte le prescripteur du dépassement de posologie journalière au plus tard lors de la demande d’impression de l’ordonnance.Supprimer cette ligne de prescription.
69584073 ^ CIS
Certification LAP de médecine ambulatoire Id=59-59bis
Certification des LAD de PUI
Posologie
Les contrôles de sécurité produisent un signal d’information si, parmi les prescriptions en cours, la posologie d’un médicament induit une quantité maximale prescrite pour 24 heures supérieure à la quantité maximale seuil pour 24 heures, la plus importante, publiée dans la BdM.
Ce contrôle prend en compte le poids de prescription, l’âge, la taille et le débit de la filtration glomérulaire estimé.
LAPa (id59-59b).
Le GT du 17 janvier 2017 demande un signal d’information pour cette fonction dans le paramétrage de certification et non une alerte.
Faut-il ajouter la mention suivante : Ce contrôle prend en compte le poids, l’âge, la taille et le débit de la filtration glomérulaire estimé ?
Certification des LAD de PUI
Posologie
Les contrôles de sécurité produisent un signal d’information si, parmi les prescriptions en cours, la posologie d’un médicament induit un intervalle entre deux prises plus court que l’intervalle minimal entre deux prises publié par la BdM pour ce médicament.
Ce contrôle prend en compte le débit de filtration glomérulaire (DFG) estimé.
LAPa (id122)
Faut-il ajouter la mention suivante : Ce contrôle prend en compte le débit de filtration glomérulaire (DFG) estimé ?
Certification des LAD de PUI
Posologie
Les contrôles de sécurité produisent un signal d’information si, parmi les prescriptions en cours, la posologie d’un médicament induit une quantité maximale par prise supérieure à la quantité maximale par prise la plus importante publiée par la BdM pour ce médicament.
Ce contrôle prend en compte le poids de prescription et le débit de filtration glomérulaire (DFG) estimé.
LAPa (id132)
Certification des LAD de PUI
Posologie
Les contrôles de sécurité produisent un signal d’information lorsque, pour une ligne de prescription, la durée de traitement est supérieure à la durée la plus longue publiée par la BdM pour ce médicament.
Ce contrôle n’est obligatoire que lorsque la BdM comporte une durée maximale de traitement pour toutes les indications de la spécialité pharmaceutique.
Si la durée de prescription n’est pas renseignée, ce contrôle est opéré en considérant une prescription pour un an.
LAPA 59ter critère subdivisé en 2 critères
SAD indexée par médicaments
Limitation de la durée de prescription des antibiotiques
Posologie
Une durée d’antibiothérapie de plus de 7 jours est rarement indiquée. 
SAD indexée par médicaments
Limitation de la durée de prescription des antibiotiques
Posologie
SI récapitulatif des prescriptions en cours :
- COMPORTE au moins un médicament dont la Dénomination Commune est énoncée dans la liste et
- dont la durée de prescription est supérieure à 7 jours ou absente.
 
Glossaire de la prescription électronique
Posologie
Quantité maximale prescrite par prise
Quantité maximale qu’autorise une prescription pour une prise unitaire de médicament. Cette quantité inclut les adaptations conditionnelles de prises. Cette grandeur a la dimension d’une quantité de médicament.
Les logiciels de soins calculent cette quantité à partir de la posologie.
Les bases de données sur les médicaments publient au moins un seuil haut de contrôle de sécurité pour cette quantité par médicament.
 
 
Terme de glossaire publié
Glossaire de la prescription électronique
Posologie
Voie d’administration
Débit maximal d’administration
Débit maximal d’administration entérale ou parentérale d’un médicament qu’autorise une prescription. Cette grandeur a la dimension d’une quantité de médicament rapportée à une durée.
Les logiciels de soins calculent cette quantité à partir de la posologie.
Les bases de données sur les médicaments publient au moins un seuil haut par médicament de contrôle de sécurité pour ce flux.
 
 
Terme de glossaire publié
Certification LAP hospitaliers
Posologie
L’expression de la posologie d’une perfusion permet de combiner une perfusion continue avec une perfusion unique afin de prescrire un bolus avant une perfusion continue.Elément supprimé ?
Certification LAP hospitaliers
Posologie
L’expression de la posologie d’une perfusion permet de combiner une perfusion continue avec une perfusion unique afin de prescrire un bolus avant une perfusion continue.Elément supprimé ?
Certification LAP hospitaliers
Critère proposé pour son intérêt médical
Ergonomie
Posologie
L’expression de la posologie des perfusions discontinues doit comporter la quantité administrée (critère Certification LAP hospitaliers Id=301) et la durée unitaire de chaque perfusion. Le LAP ne permet par de valider la prescription si ces champs ne sont pas renseignés. Si différentes unités de temps sont possibles, le LAP ne permet pas de valider la prescription si l’unité de temps n’est pas renseignée. 
Certification LAP hospitaliers
Critère proposé pour son intérêt médical
Ergonomie
Posologie
L’expression de la posologie des perfusions discontinues doit comporter la quantité administrée (critère Certification LAP hospitaliers Id=301) et la durée unitaire de chaque perfusion. Le LAP ne permet par de valider la prescription si ces champs ne sont pas renseignés. Si différentes unités de temps sont possibles, le LAP ne permet pas de valider la prescription si l’unité de temps n’est pas renseignée. 
Certification LAP hospitaliers
Critère proposé pour son intérêt médical
Ergonomie
Posologie
L’expression de la posologie des perfusions discontinues doit comporter la fréquence d’administration exprimée en fréquence par unité de temps ou en horaire d’administration ou en intervalle libre entre chaque perfusion. Si le LAP permet l’expression de la posologie d’une perfusion discontinue à l’aide de plusieurs de ces concepts liés, un contrôle de cohérence doit être effectué sur l’ensemble des champs exprimant la posologie afin de ne pas permettre la validation d’une posologie dont les paramètres seraient discordants. 
Certification LAP hospitaliers
Critère proposé pour son intérêt médical
Ergonomie
Posologie
L’expression de la posologie des perfusions discontinues doit comporter la fréquence d’administration exprimée en fréquence par unité de temps ou en horaire d’administration ou en intervalle libre entre chaque perfusion. Si le LAP permet l’expression de la posologie d’une perfusion discontinue à l’aide de plusieurs de ces concepts liés, un contrôle de cohérence doit être effectué sur l’ensemble des champs exprimant la posologie afin de ne pas permettre la validation d’une posologie dont les paramètres seraient discordants. 
Certification LAP hospitaliers
Critère proposé pour son intérêt médical
Ergonomie
Posologie
Le LAP permet d’indiquer la durée de traitement par perfusion discontinue par saisie d’une durée exprimée en unité de temps ou par saisie d’un nombre de perfusion. Si ces deux champs sont renseignés, le LAP effectue les contrôles de cohérence entre ces concepts et ceux mentionnés dans le critère Certification LAP hospitaliers Id=340 afin de ne pas permettre la validation d’une durée de traitement dont les paramètres seraient discordants. 
Certification LAP hospitaliers
Critère proposé pour son intérêt médical
Ergonomie
Posologie
Le LAP permet d’indiquer la durée de prescription par perfusion discontinue par saisie d’une durée exprimée en unité de temps ou par saisie d’un nombre de perfusion. Si ces deux champs sont renseignés, le LAP effectue les contrôles de cohérence entre ces concepts et ceux mentionnés dans le critère Certification LAP hospitaliers Id=340 afin de ne pas permettre la validation d’une durée de prescription dont les paramètres seraient discordants. 
Certification LAP hospitaliers
Critère proposé pour son intérêt médical
Ergonomie
Posologie
Pour les perfusions discontinues, le LAP affiche dans une même fenêtre les champs décrits dans les critères Certification LAP hospitaliers Id=337 à Certification LAP hospitaliers Id=343, et les sépare clairement d’éventuels autres champs. 
Certification LAP hospitaliers
Critère proposé pour son intérêt médical
Ergonomie
Posologie
Pour les perfusions discontinues, le LAP affiche dans une même fenêtre les champs décrits dans les critères Certification LAP hospitaliers Id=337 à Certification LAP hospitaliers Id=343, et les sépare clairement d’éventuels autres champs. 
Certification LAP hospitaliers
Critère proposé pour son intérêt médical
Ergonomie
Posologie
L’expression de la posologie des perfusions continues doit comporter un débit exprimé en quantité administrée par unité de temps. Le LAP ne permet la validation de la prescription que si cette valeur est :
- soit elle même renseignée pour le composant principal de la perfusion (critère Certification LAP hospitaliers Id=301)
- soit calculée par rapport d’une expression de la quantité prescrite (critère Certification LAP hospitaliers Id=301) sur la durée de perfusion
- soit renseignée ou calculée au choix de l’utilisateur si des contrôles empêchent la validation de données incohérentes.
Si différentes unités de temps sont possibles, le LAP ne permet pas la validation de la prescription si l’unité de temps n’est pas renseignée.
 
Certification LAP hospitaliers
Critère proposé pour son intérêt médical
Ergonomie
Posologie
L’expression de la posologie des perfusions continues doit comporter un débit exprimé en quantité administrée par unité de temps. Le LAP ne permet la validation de la prescription que si cette valeur est :
- soit elle même renseignée pour le composant principal de la perfusion (critère Certification LAP hospitaliers Id=301)
- soit calculée par rapport d’une expression de la quantité prescrite (critère Certification LAP hospitaliers Id=301) sur la durée de perfusion
- soit renseignée ou calculée au choix de l’utilisateur si des contrôles empêchent la validation de données incohérentes.
Si différentes unités de temps sont possibles, le LAP ne permet pas la validation de la prescription si l’unité de temps n’est pas renseignée.
 
Certification LAP hospitaliers
Critère proposé pour son intérêt médical
Ergonomie
Posologie
Dans l’interface de prescription des perfusions continues, le LAP distingue clairement d’une part le champ permettant l’expression de la quantité prescrite par unité de temps des éventuels autres champs. 
Certification LAP hospitaliers
Critère proposé pour son intérêt médical
Ergonomie
Posologie
Dans l’interface de prescription des perfusions continues, le LAP distingue clairement d’une part le champ permettant l’expression de la quantité prescrite par unité de temps des éventuels autres champs. 
Certification LAP hospitaliers
Critère proposé pour son intérêt médical
Posologie
Le LAP permet d’indiquer la durée de traitement d’une perfusion continue par saisie d’une durée exprimée en unité de temps. Si différentes unités de temps sont possibles, le LAP ne permet pas la validation de la prescription si l’unité de temps n’est pas renseignée. 
Certification LAP hospitaliers
Critère proposé pour son intérêt médical
Posologie
Le LAP permet d’indiquer la durée de prescription d’une perfusion continue par saisie d’une durée exprimée en unité de temps. Si différentes unités de temps sont possibles, le LAP ne permet pas la validation de la prescription si l’unité de temps n’est pas renseignée. 
Certification LAP hospitaliers
Critère proposé pour son intérêt médical
Posologie
XX. Modulation de la posologie administrée 
Certification LAP hospitaliers
Critère proposé pour son intérêt médical
Posologie
XX. Modulation de la posologie administrée 
Certification LAP hospitaliers
Critère proposé pour son intérêt médical
Posologie
Lors prescription avec modulation de la posologie administrée, le LAP permet d’indiquer au moins en texte libre les bornes du ou des paramètres clinique(s) ou biologique(s) dans lesquelles la prescription a pour objectif de maintenir le patient. 
Certification LAP hospitaliers
Critère proposé pour son intérêt médical
Posologie
Lors d’une prescription avec modulation de la posologie administrée, le LAP permet d’indiquer au moins en texte libre les bornes du ou des paramètres clinique(s) ou biologique(s) dans lesquelles la prescription a pour objectif de maintenir le patient. 
Certification LAP hospitaliers
Version ultérieure
Posologie
Les contrôles de sécurité de la prescription produisent un signal d’information lorsqu’une posologie journalière se situe en dessous de la posologie la plus faible de celles prévues par l’information sur le médicament. 
Certification LAP hospitaliers
Version ultérieure
Posologie
Les contrôles de sécurité de la prescription produisent un signal d’information lorsqu’une posologie journalière se situe en dessous de la posologie la plus faible de celles prévues par l’information sur le médicament.Critère non testable en l’absence de données disponibles sur poso min dans les BdM
Certification LAP hospitaliers
Critère opposable
Ergonomie
Posologie
Pour chaque ligne de prescription de médicament, le LAP :
- impose au prescripteur de préciser le ou les médicament(s) et leur posologie
- impose au prescripteur de préciser la date de début du traitement
- permet au prescripteur d’indiquer la durée de traitement, l’heure de début et un texte libre précisant les modalités d’administration
- permet au prescripteur d’indiquer un motif de la prescription de chacun des médicaments.
 
Certification LAP hospitaliers
Critère opposable
Ergonomie
Posologie
Pour chaque ligne de prescription de médicament, le LAP :
- impose au prescripteur de préciser le ou les médicament(s) et leur posologie
- permet la prescription de quantités différentes selon les prises
- impose au prescripteur de préciser la date de début du traitement
- permet au prescripteur d’indiquer la durée de prescription, l’heure de début et un texte libre précisant les modalités d’administration
- permet au prescripteur d’indiquer un motif de la prescription de chacun des médicaments.
Si le LAP permet de ne pas prescrire de durée pour tout ou partie des médicaments :
- les prescriptions sont toujours arrêtées un an après leur validation
- l’absence de mention de la durée ne doit pas pouvoir résulter d’un oubli d’information, le LAP doit obliger le prescripteur à spécifier qu’il ne souhaite pas indiquer de durée pour la ligne de prescription.
La voie d’administration ainsi que la forme pharmaceutique ne sont pas exigées car il n’y a pas de référentiel. Standard terms européens pas utilisables car peu pertinents cliniquement.

Problème avec la Date de début: ce critère devra être dissocié entre les exécutions hospitalière et ambulatoire
Certification LAP hospitaliers
Posologie
Pour un médicament, le LAP présente les choix de posologies et, si présentes dans l’AMM, les différentes modalités de traitement incluant les durées de traitement. 
Certification LAP hospitaliers
Posologie
Pour un médicament, le LAP présente les choix de posologies et, si présentes dans l’AMM, les différentes modalités de traitement incluant les durées de traitement. 
Certification LAP hospitaliers
Critère opposable
Posologie
Pour chaque prescription de médicament, le LAP permet au prescripteur d’indiquer la posologie, un motif de la prescription et de spécifier si le traitement est prescrit dans le cadre d’une ALD exonérante.On enlève durée car elle se situe au niveau de la ligne et non au niveau du médicament
Certification LAP hospitaliers
Critère opposable
Posologie
Pour chaque prescription de médicament, le LAP permet au prescripteur d’indiquer la posologie, un motif de la prescription et de spécifier si le traitement est prescrit dans le cadre d’une ALD exonérante. 
Certification LAP hospitaliers
Posologie
Pour un médicament, le LAP présente les choix de posologies et, si présentes dans l’AMM, les différentes modalités de traitement incluant les durées de traitement.Elément supprimé ?
Certification LAP hospitaliers
Posologie
Pour un médicament, le LAP présente les choix de posologies et, si présentes dans l’AMM, les différentes modalités de traitement incluant les durées de traitement.Elément supprimé ?
Certification LAP hospitaliers
Critère opposable
Posologie
Les contrôles de sécurité de la prescription produisent un signal d’information lorsque la posologie journalière prescrite dépasse la posologie maximale recommandée. 
Certification LAP hospitaliers
Critère opposable
Posologie
Les contrôles de sécurité de la prescription produisent un signal d’information lorsque la posologie journalière prescrite dépasse la posologie maximale recommandée. 
Certification LAP hospitaliers
Version ultérieure
Posologie
Les contrôles de sécurité de la prescription produisent un signal d’information lorsque la durée de traitement inscrite par le prescripteur pour une ligne de prescription se situe au-dessus de la plus longue durée de traitement prévue par l’information sur un des médicaments prescrits. Ce contrôle n’est obligatoire que lorsque l’information sur le médicament comporte des bornes de durée de traitement pour toutes les indications de la spécialité. 
Certification LAP hospitaliers
Version ultérieure
Posologie
Les contrôles de sécurité de la prescription produisent un signal d’information lorsque la durée de prescription d’une ligne de prescription se situe au-dessus de la plus longue durée de traitement prévue par l’information sur un des médicaments prescrits. Ce contrôle n’est obligatoire que lorsque l’information sur le médicament comporte des bornes de durées pour toutes les indications de la spécialité.
Si la durée de prescription n’est pas renseignée, ce contrôle est opéré en considérant une prescription pour un an.
 
Certification LAP hospitaliers
Critère opposable
Posologie
Les contrôles de sécurité de la prescription produisent un signal d’information lorsque la posologie journalière prescrite dépasse la posologie maximale recommandée. 
Certification LAP hospitaliers
Critère opposable
Posologie
Les contrôles de sécurité de la prescription produisent un signal d’information lorsque la posologie journalière prescrite dépasse la posologie maximale recommandée. 
Certification LAP hospitaliers
Version ultérieure
Posologie
Les contrôles de sécurité de la prescription produisent un signal d’information lorsque la posologie journalière prescrite est inférieure à la posologie minimale recommandée. 
Certification LAP hospitaliers
Version ultérieure
Posologie
Les contrôles de sécurité de la prescription produisent un signal d’information lorsque la posologie journalière prescrite est inférieure à la posologie minimale recommandée.Non testable en l’absence de données ds BdM
Certification LAP hospitaliers
Critère opposable
Posologie
Les contrôles de sécurité de la prescription produisent un signal d’information lorsque la durée de traitement inscrite par le prescripteur pour une ligne de prescription se situe au-dessus de la plus longue durée prévue par l’information sur un des médicaments prescrits. Ce contrôle n’est obligatoire que lorsque l’information sur le médicament comporte des bornes de durées pour toutes les indications. 
Certification LAP hospitaliers
Critère opposable
Posologie
Les contrôles de sécurité de la prescription produisent un signal d’information lorsque la durée de prescription d’une ligne de prescription se situe au-dessus de la plus longue durée prévue par l’information sur un des médicaments prescrits. Ce contrôle n’est obligatoire que lorsque l’information sur le médicament comporte des bornes de durées de traitement pour toutes les indications. 
Certification LAP hospitaliers
Critère opposable
Posologie
Voie d’administration
Le LAP permet d’imprimer une ordonnance où figurent tous les médicaments prescrits. L’impression respecte l’éventuel caractère bizone de l’ordonnance puis l’ordre des prescriptions choisi par le prescripteur. L’ordonnance indique au moins la dénomination du médicament, la posologie en unité de prise, le mode, les conditions d’administration et si décidé par le prescripteur, son refus de substitution (critère Certification LAP hospitaliers Id=499) et la mention de prescription hors autorisation de mise sur le marché (critère Certification LAP hospitaliers Id=500). 
Certification LAP hospitaliers
Critère opposable
Posologie
Voie d’administration
Le LAP permet d’imprimer une ordonnance où figurent tous les médicaments prescrits. L’impression respecte l’éventuel bizone de l’ordonnance puis l’ordre des prescriptions choisi par le prescripteur. L’ordonnance indique au moins la dénomination du médicament, la posologie en unité de prise, le mode, les conditions d’administration et si décidé par le prescripteur, son refus de substitution (critère Certification LAP hospitaliers Id=499) et la mention de prescription hors autorisation de mise sur le marché (critère Certification LAP hospitaliers Id=500).L’expression de la posologie doit permettre des prise différentes selon le moment de la journée et une expression des moments de la journée sans intervalle identique entre les prises
Certification LAP hospitaliers
Critère opposable
Posologie
Le LAP permet d’afficher le coût estimatif par médicament, pour les médicaments remboursés, en tenant compte de la posologie journalière, de la durée de traitement et en se basant sur la présentation la moins coûteuse si aucune présentation n’a été spécifiée. Le LAP permet d’évaluer un coût global de la prescription en se basant sur les coûts ambulatoires estimés des différents médicaments.1)-On a retiré «effective» à la durée de traitement. Concept pas clair par rapport à la durée de traitement. 2)-On a reclarifié la durée de traitement en enlevant le concept durée de délivrance pharmaceutique. 3)- On a fait porté la notion de coût sur le médicament et non plus sur la ligne de prescription
Certification LAP hospitaliers
Critère opposable
Posologie
Le LAP permet d’afficher le coût estimatif par médicament, pour les médicaments remboursés, en tenant compte de la posologie journalière, de la durée de prescription et en se basant sur la présentation la moins coûteuse si aucune présentation n’a été spécifiée. Le LAP permet d’évaluer un coût global de la prescription en se basant sur les coûts ambulatoires estimés des différents médicaments. 
Certification LAP hospitaliers
Critère opposable
Ergonomie
Posologie
La durée de traitement figure sur l’affichage de chaque ligne de prescription. 
Certification LAP hospitaliers
Critère opposable
Ergonomie
Posologie
La durée de prescription figure sur l’affichage de chaque ligne de prescription. 
Certification LAP hospitaliers
Ergonomie
Posologie
Si le LAP permet de ne pas préciser une durée de traitement, dans le cas d’une ligne de prescription sans durée précisée, le LAP l’affiche de façon distincte d’une ligne de prescription comportant une durée.Elément supprimé ?
Certification LAP hospitaliers
Ergonomie
Posologie
Si le LAP permet de ne pas préciser une durée de prescription, dans le cas d’une ligne de prescription sans durée précisée, le LAP l’affiche de façon distincte d’une ligne de prescription comportant une durée.Elément supprimé ?
Certification LAP hospitaliers
Version ultérieure
Ergonomie
Posologie
Les ligne de prescription prescrites pour une durée de traitement d’un seul jour sont affichées distinctement de celles prescrites pour plusieurs jours.La rédaction actuelle de ce critère me semble de peu d’intérêt. A supprimer ?
Certification LAP hospitaliers
Version ultérieure
Ergonomie
Posologie
Les lignes de prescription prescrites pour une durée de traitement d’un seul jour sont affichées distinctement de celles prescrites pour plusieurs jours.La rédaction actuelle de ce critère me semble de peu d’intérêt. A supprimer ?