Attention ceci est un site
de partage et de réflexion,
les informations qui s’y
trouvent ne sont pas
les références de
la HAS. Les documents
publiés par la HAS
sont en
http://www.has-sante.fr

Site administré par la
Direction de l'Amélioration de la Qualité et de la Sécurité des Soins
information.medicale@has-sante.fr
Version 4.29b  

Connectez-vous pour contribuer !


  Plan du site
  Préférences

Signets
  Analyse d’une application d’informatique médicale
  Signets WikiPE
  Ressources en rapport avec l’intelligence artificielle
  Mode d’emploi de WikiPE
  Glossaire de la prescription électronique
  SAD indexée par médicaments : Influvac_Tetra
  SAD indexée par médicaments : ATB7j
  SAD médicaments XML
  Certification LAP de médecine ambulatoire le 22/09/2016
  Certification des LAD de PUI (document en discussion)

Certification LAP hospitaliers le 12/04/2012 (document actif publié le 14/06/2012) / Sélection : critères opposables

   

Plan


1. Exigences techniques
    1.1. Identification du prescripteur et du patient
        1.1.1. Session des prescripteurs
        1.1.2. Identification et sélection des patients
        1.1.3. Identification du patient sans connexion avec le système de gestion administrative
    1.2. Antécédents, pathologies et état physiologique du patient
    1.3. Les interfaces de prescription
        1.3.1. Exigences générales d’ergonomie
        1.3.2. Historique médicamenteux
        1.3.3. La sélection des médicaments
        1.3.4. Rédaction des lignes de prescription
        1.3.5. Protocoles de prescription et autres aides à la décision
        1.3.6. Le récapitulatif des prescriptions en cours
    1.4. L’information sur les médicaments
        1.4.1. Base de données sur les Médicaments (BdM)
        1.4.2. Paramétrage des modalités de prescription des médicaments
    1.5. Prescriptions destinées à une exécution hospitalière
        1.5.1. Rédaction des prescriptions
        1.5.2. Substitutions, remplacements et coordination avec la pharmacie de l’établissement
        1.5.3. Arrêt des traitements
        1.5.4. Perfusions
        1.5.5. Contrôles de sécurité
        1.5.6. Impressions et sauvegardes
    1.6. Prescriptions destinées à une exécution ambulatoire
        1.6.1. Rédaction des prescriptions
        1.6.2. Contrôles de sécurité
        1.6.3. Finalisation de l’ordonnance
    1.7. Evaluation des pratiques et vigilances
    1.8. Relation avec l’éditeur



1. Exigences techniques

NIdVérifCritèresRemarques
 

1.1. Identification du prescripteur et du patient

  Ces exigences ont pour objectif que le LAP identifie les prescripteurs et les patients sans ambiguïté. La HAS se réfère aux normes d’identification définies au niveau national.
 
  1.1.1. Session des prescripteurs
11Eng. Le LAP ne permet une fin de la saisie de la prescription qu’à partir de sessions identifiant nominalement les prescripteurs.
2RPPSTest Il est possible d’associer un numéro RPPS à chacune des sessions des prescripteurs.
 
  1.1.2. Identification et sélection des patients
313Test Le LAP permet à l’utilisateur de restreindre la liste de sélection des patients à ceux présents dans une Unité Fonctionnelle.
416Test Le LAP permet de rechercher et d’afficher une liste de sélection de patients dont le nom de naissance ou le prénom comprend une suite alphanumérique saisie par l’utilisateur.
 
  1.1.3. Identification du patient sans connexion avec le système de gestion administrative
  Le LAP doit pouvoir être utilisé sans connexion avec la gestion administrative des patients pour le cas où le système administratif n’est pas fonctionnel et pour le cas où l’admission administrative du patient n’a pas encore été réalisée.
519Test En l’absence d’importation d’une identification utilisable du patient à partir du système de gestion administrative, le LAP permet de saisir une identité du patient
- opérationnelle pour toutes les fonctions de ce référentiel se rapportant aux prescriptions en vue d’une exécution hospitalière
- par saisie des traits identifiants suivants : le nom de naissance, au moins un prénom, la date de naissance et le sexe du patient.

 

 

1.2. Antécédents, pathologies et état physiologique du patient

  Le LAP est capable d’utiliser les données du dossier médical électronique pour les contrôles de sécurité de la prescription §(chapitres 5.6 et 6.2).
625Test Pour les contrôles de sécurité de la prescription, le LAP utilise les données du dossier médical électronique :
- les états physiopathologiques et les antécédents pathologiques (critères 64 et 83)
- les intolérances et hypersensibilités aux substances actives et aux excipients des médicaments (critères 63 et 82)
- pour les patientes, l’état de grossesse avec la date des dernières règles (critères 64 et 83)
- pour les patientes, l’état d’allaitement (critères 64 et 83).
737Test L’âge calculé à partir de la date de naissance importée ou saisie, ou éventuellement l’âge estimé, est celui utilisé pour les contrôles de sécurité de la prescription des critères 64 et 83.
840Test Le sexe du patient importé ou renseigné est celui utilisé pour les contrôles de sécurité de la prescription des critères 64 et 83.
943aEng. Le poids de prescription du patient est enregistrable dans le LAP. La date de cet enregistrement est affichable avec ce poids. Ce poids de prescription est celui utilisé pour les contrôles de sécurité de la prescription (critères 66 et 85). Ce poids de prescription n’est ni modifié ni effacé sans validation par un prescripteur.
1028Test Lorsque l’information sur le sexe du patient est nécessaire au contrôle de sécurité de la prescription (critères 64 et 83) et que le LAP ne dispose pas de cette information, il produit une alerte pour signifier à l’utilisateur que ce contrôle ne pourra être réalisé intégralement. Cette alerte survient au plus tard à la fin de la saisie de la prescription.
1131Test Lorsque le poids de prescription (critère 9) est nécessaire au contrôle de sécurité de la prescription (critères 66 et 85) et que le LAP ne dispose pas de cette information, il produit une alerte pour signifier à l’utilisateur que ce contrôle ne pourra être réalisé. Cette alerte survient au plus tard à la fin de la saisie de la prescription.

 

 

1.3. Les interfaces de prescription

  1.3.1. Exigences générales d’ergonomie
12136aEng. Lorsque le LAP est utilisé dans le cadre des spécifications techniques définies par l’éditeur dans la documentation technique du logiciel, tout au long du processus de prescription, une zone active ne peut comporter des barres de défilement verticales imbriquées (à l’exception des menus déroulants).
13136bEng. Lorsque le LAP est utilisé dans le cadre des spécifications techniques définies par l’éditeur dans la documentation technique du logiciel, tout au long du processus de prescription, l’éventuelle barre de défilement verticale est toujours accessible. Si l’affichage d’une liste dépasse la taille de l’écran, le système l’indique clairement.
14154aEng. Indépendamment du système d’exploitation, tout au long du processus de prescription, un zéro précède le séparateur décimal pour les nombres affichés inférieurs à 1.
15157Test Tout au long du processus de prescription, pour toutes les données numériques affichées, ni la virgule ni le point ne sont utilisés comme séparateur de milliers, indépendamment du système d’exploitation.
16178Test Tout au long du processus de prescription, le LAP affiche :
- le nom de naissance du patient, au moins un prénom, son âge et son sexe ;
- le numéro de lit, l’Unité Fonctionnelle d’hébergement où le patient est hospitalisé lorsqu’ils sont précisés ou un intitulé de la consultation où est rédigée l’ordonnance ;
- le nom du prescripteur identifié par sa session (critère 1).
17StopImEng. Le LAP ne permet pas d’imprimer un récapitulatif des prescriptions en cours (critère 35) avant la fin de la saisie de la prescription. Pour l’execution de l’ordonnance en ville, vérifier que les alertes apparaissent bien obligatoirement avant l’impression, et la production du format autonome soit lié à l’impression de l’ordonnance : FAITS . Il faut supprimer la relation de l’ordonnance de ville et fin de la saisie de prescription (concept hospitalier). Si les 2 conditions réalisées, on enlève la 1ère partie du critère «une ordonnance ou». Le recapitulatif des ttt en cours n’est pas une ordonnance. FAIT MM 19/03/2012
18181Eng. Le LAP permet d’afficher la signification en toutes lettres en français des icônes, des alertes et des signaux d’information affichés par le LAP ou par la BdM.
19190Eng. Le LAP n’affiche aucune publicité.
20184Eng. L’éditeur fournit un manuel d’utilisation imprimable en français et met à disposition de tous les utilisateurs, dans le LAP, une aide sur l’utilisation du LAP.
 
  1.3.2. Historique médicamenteux
  L’accès aux traitements médicamenteux antérieurement pris par le patient est une condition de la sécurité de la prescription. Le LAP doit permettre d’enregistrer les prescriptions, dispensation ou administration de médicaments au patient, pour exécution hospitalière ou ambulatoire dans un historique médicamenteux.
2163Eng. L’historique médicamenteux comporte au moins toutes les prescriptions saisies pour le patient à l’aide de ce LAP dans l’établissement.
2264Test Le LAP permet la saisie des traitements médicamenteux prescrits, délivrés ou administrés au patient, en ville ou à l’hôpital, les jours précédant une hospitalisation.
2361Test Pour un patient donné, le LAP permet d’afficher l’historique médicamenteux. ’En GT, on a dit qu’on n’imposera aucune exigence sur l’historique médicamenteux. Il pourra être affiché dans le format spécifié par l’éditeur. Pas d’exigence sur la structure quand ça vient d’un autre LAP. La seule situation où le GT a émis des exigences concerne la reprise des traitements antérieurs (NH 241). Là, il faut que le traitement en historique ait le même identifiant que le traitement repris.
 
  1.3.3. La sélection des médicaments
24241Test Pour un même patient, le LAP permet de sélectionner un médicament antérieurement prescrit à l’aide du LAP afin rédiger une nouvelle prescription.
25145Test Le LAP permet de rechercher et d’afficher une liste de choix de médicaments dont le nom ou la Dénomination Commune (DC) comprend une suite alphanumérique saisie par l’ utilisateur.
26148Test Le LAP permet d’afficher une liste de choix de spécialités pharmaceutiques comportant une substance active précisée par l’ utilisateur.
27232Test L’utilisateur peut étendre à l’intégralité de la BdM les sélections définies par les critères 25 à 26 indépendamment du paramétrage des modalités de prescription des médicaments.
28TriAlpTest Les listes de choix de médicaments peuvent être triées par ordre alphabétique.
29187Eng. La sélection, l’ordre et la présentation des médicaments dans les listes de choix ne sont pas influencés par des considérations promotionnelles externes à l’établissement. Aucun signe distinctif à caractère promotionnel externe à l’établissement ne figure dans les listes de médicaments. Ces listes ne peuvent résulter que de sélections dont tous les paramètres sont explicites pour les utilisateurs.
30247Test Le LAP permet de prescrire un médicament en Dénomination Commune (DC) en traduisant en DC une spécialité pharmaceutique préalablement sélectionnée. Cette fonctionnalité est disponible quelle que soit le mode de sélection de la spécialité, qu’elle figure ou non au répertoire des génériques. Cette fonctionnalité est aussi exigée pour les prescriptions électroniques en Dénomination Commune, sauf pour certaines d’entre elles qui sont spécifiquement exclues du périmètre de la certification (cf. document Précisions sur la certification des LAP.
31250Test Le LAP permet aux prescripteurs qui le souhaitent, de prescrire complètement un médicament en Dénomination Commune (DC). Cette fonctionnalité est aussi exigée pour les prescriptions électroniques en Dénomination Commune, sauf pour certaines d’entre elles qui sont spécifiquement exclues du périmètre de la certification (cf. document Précisions sur la certification des LAP.
 
  1.3.4. Rédaction des lignes de prescription
32235Test Pour chaque ligne de prescription de médicament, le LAP :
- impose au prescripteur de préciser le ou les médicament(s) et leur posologie
- impose au prescripteur de préciser la date de début du traitement
- permet au prescripteur d’indiquer la durée de traitement, l’heure de début et un texte libre précisant les modalités d’administration
- permet au prescripteur d’indiquer un motif de la prescription de chacun des médicaments.
33244aTest Le LAP permet de modifier une ligne de prescription en cours de validité. Cette édition reprend par défaut au moins l’identification du médicament (ou des médicaments pour les perfusions), la posologie et la mention éventuelle d’un motif de la prescription pour chacun des médicaments.
 
  1.3.5. Protocoles de prescription et autres aides à la décision
34220Eng. S’il met à disposition de l’utilisateur des aides automatisées à la décision, le LAP met aussi à disposition les explications complètes et transparentes sur les sources et méthodes utilisées pour leur élaboration ainsi que la date et le (ou les) auteur(s) responsable(s) de cette élaboration.
 
  1.3.6. Le récapitulatif des prescriptions en cours
35412Test Les interfaces permettant l’initiation ou la modification d’un traitement sont accessibles à partir d’une fenêtre récapitulant les prescriptions en cours pour le patient
36299Test Tous les médicaments prescrits à l’aide du LAP et dont l’administration est actuellement prescrite sont visibles dans la fenêtre de récapitulatif des prescriptions en cours. Ces médicaments sont regroupés par ligne de prescription.
37139Test Le LAP permet la lecture du récapitulatif des prescriptions en cours sans perte des éléments de prescription déjà saisis et sans fin de la saisie de la prescription.
38136cEng. Lorsque le LAP est utilisé dans le cadre des spécifications techniques définies par l’éditeur dans la documentation technique du logiciel, il n’y a pas de barre de défilement horizontale dans la zone active récapitulant les prescriptions en cours.
39421Test Le LAP permet d’afficher la date, l’heure et l’auteur de la validation de chaque ligne de prescription.
40424Test La durée de traitement figure sur l’affichage de chaque ligne de prescription.
41364Test Pour les prescriptions médicamenteuses ou non, qui ne peuvent être contrôlées du point de vue de la sécurité par la BdM, par exemple en raison de l’absence de codification :
- soit le LAP présente de façon clairement différente les lignes de prescription qui font l’objet des contrôles de sécurité de la prescription et celles qui ne le font pas ;
- soit le LAP met à disposition du prescripteur, au plus tard à la fin de la saisie de la prescription, une fonction qui lui permet de visualiser clairement, en français, les lignes de prescription que la BdM inclut lors de l’analyse de la prescription.

 

 

1.4. L’information sur les médicaments

  1.4.1. Base de données sur les Médicaments (BdM)
42124Test Le LAP met à disposition les informations exigées par la charte de qualité des Bases de données sur les Médicaments (BdM).
43127Eng. Le LAP met à disposition la totalité de l’information sur le médicament proposée par la Base de données sur les Médicaments (BdM) qui le supporte. L’information provenant de cette BdM agréée par la HAS est différenciée de celle ayant une autre origine.
44169Test Le nom, la version et la date de publication de la base de données sur les médicaments (BdM) qui supporte le LAP sont affichables par tous les utilisateurs.
45163Eng. Si le LAP ne parvient pas à effectuer la connexion avec la BdM qui le supporte, pour une des fonctions énoncées dans ce référentiel, une alerte en avertit l’utilisateur.
 
  1.4.2. Paramétrage des modalités de prescription des médicaments
  Le paramétrage du LAP hospitalier par médicament doit faciliter la gestion du risque et la politique de l’établissement du point de vue de la prescription. Le terme de paramétrage des modalités de prescription des médicaments a été préféré à livret thérapeutique car :
- ce référentiel ne peut être prescriptif du positionnement du livret thérapeutique par rapport au LAP dans l’architecture informatique des applications. Même si les fonctions sont nécessaires, il n’est pas établi que l’objet «livret thérapeutique» doive nécessairement exister du point de vue informatique dans le LAP ;
- le terme livret thérapeutique est souvent utilisé pour spécifier le catalogue des spécialités médicamenteuses disponibles dans l’établissement or il peut être utile de paramétrer des réactions du LAP pour des prescriptions de médicaments en DC ou destinées à une exécution ambulatoire ;
- ce référentiel ne vise pas à décrire l’intégralité des fonctionnalités d’un livret thérapeutique informatisé mais seulement celles en lien avec la prescription.
46130aTest Indépendamment de la disponibilité des médicaments dans l’établissement et indépendamment du paramétrage des modalités de prescription des médicaments, le LAP permet à tous les prescripteurs de lire toutes les informations de la BdM.

 

 

1.5. Prescriptions destinées à une exécution hospitalière

  1.5.1. Rédaction des prescriptions
47227aTest Dans les listes de sélection, le LAP affiche différemment les spécialités pharmaceutiques et DC référencés dans l’établissement et celles qui ne le sont pas.
48226Test Le LAP permet à l’utilisateur de n’afficher dans les listes de sélection que les médicaments disponibles dans l’établissement.
49268Test Le LAP permet de préciser qu’une ligne de prescription est urgente pour signifier que son administration doit être effectuée dès que possible.
50271Test Pour toutes prescriptions de médicament formulées en spécialité et seulement pour celles-ci, le LAP permet au prescripteur de préciser que le patient a apporté ce traitement et qu’il ne doit donc pas être dispensé.
51274Test Pour une prescription formulée en spécialité ou en DC, le LAP permet au prescripteur de préciser que le médicament ne doit être ni substitué ni remplacé.
 
  1.5.2. Substitutions, remplacements et coordination avec la pharmacie de l’établissement «Substitution» s’applique aux génériques. «Remplacement» s’applique aux médicaments non génériques de même visée thérapeutique.
  Cette section spécifie le rôle que le LAP doit avoir dans l’adaptation de la prescription aux possibilités de dispensation de l’établissement. En particulier, le LAP doit être capable d’aider le prescripteur à désigner une spécialité médicamenteuse référencée dans l’établissement lorsque celle qu’il a initialement choisie ne l’est pas. Pour les cas où la prescription est exprimée en Dénomination Commune, le LAP doit être capable de transmettre la prescription non modifiée aux applications informatiques supportant l’administration et la dispensation. C’est au niveau de cette dernière que sera déterminée la spécialité dispensée.
La réaction du LAP face aux différentes possibilités de dispensation est déterminée par le paramétrage des modalités de prescription des médicaments. Les fonctions de substitution et de remplacement décrites dans ce chapitre sont activées par le LAP après la sélection des médicaments (chapitre §3.3) et avant les contrôles de sécurité (chapitre §5.6), mais ce référentiel n’a pas d’exigence quant à leur chronologie par rapport à l’édition des lignes de prescription (chapitre §3.4).
52286Test Lorsqu’une prescription est formulée en spécialité et que le paramétrage des modalités de prescription des médicaments indique que la spécialité est référencée dans l’établissement, le LAP ne propose aucune modification de la prescription au titre des substitutions.
53289Test Lorsqu’une prescription est formulée en Dénomination Commune et que le paramétrage des modalités de prescription des médicaments indique qu’une spécialité médicamenteuse correspondante est référencée dans l’établissement, le LAP ne propose aucune modification de la prescription au titre des substitutions. Le LAP permet au prescripteur d’afficher la spécialité pressentie pour être dispensée. Le terme «effectuée» ( en spécialité, en DC…) remplacée par «formulée»
54292Test Lorsqu’une prescription
- ne correspond pas à une des situations traitées dans les critères 52 à 53
- et que le paramétrage des modalités de prescription des médicaments indique que l’établissement propose une prescription alternative,
le LAP propose de reformuler la prescription conformément au paramétrage des modalités de prescription des médicaments. Si cette proposition est acceptée, l’éventuelle restriction de substitution-remplacement (critère 51) est levée.
 
  1.5.3. Arrêt des traitements
55262Test Le LAP permet de prescrire l’arrêt d’une ligne de prescription.
56263Test Le LAP permet de prescrire l’arrêt de l’ensemble des traitements médicamenteux en cours de validité.
57265Test Le LAP permet de préciser qu’une ligne de prescription est arrêtée en urgence pour prescrire l’arrêt immédiat de son administration quel qu’en soit le statut.
 
  1.5.4. Perfusions
58298Test Le LAP permet de prescrire l’administration associée (mélange, même séquence, même site d’administration) de plusieurs médicaments sur une même ligne de prescription pour prescrire les perfusions intraveineuses ou sous-cutanées. Quel critère garde-ton 14/06/11 ou nouvelle formulation ? Est-ce que ce critère est suffisant pour vérifier que la prescription de perfusion est possible
59304Test Le LAP permet de prescrire en DC conformément aux critères 30 et 31 et en spécialité les médicaments constituant une perfusion.
 
  1.5.5. Contrôles de sécurité
60358Test Les contrôles de sécurité de la prescription décrits dans cette section déclenchent des signaux d’information ou des alertes au plus tard à la fin de la saisie de la prescription. Ces alertes et signaux sont indépendants d’un éventuel système de mail. Dans le paramétrage de certification du LAP, ces contrôles s’appliquent indifféremment à toutes les prescriptions de médicaments, qu’elles viennent d’être formulées ou non, qu’elles résultent du renouvellement d’une prescription précédente, de l’utilisation d’un protocole ou d’une modulation de la posologie administrée. Ces contrôles de sécurité prennent en compte les différents médicaments composant les perfusions et les médicaments apportés par le patient (critère 50). Cette fonctionnalité est aussi exigée pour les prescriptions électroniques en Dénomination Commune, sauf pour certaines d’entre elles qui sont spécifiquement exclues du périmètre de la certification (cf. document Précisions sur la certification des LAP. «Paramétrage standard» du LAP remplacé par «paramétrage de certification» du LAP
61367Test Les contrôles de sécurité de la prescription produisent un signal d’information en cas d’interaction médicamenteuse d’après les données de référence disponibles sur l’ensemble des traitements médicamenteux en cours chez le patient. Le LAP donne accès au(x) mécanisme(s) biologique(s), à la conduite à tenir et aux niveaux de sévérité tel que mentionnés dans la Base de données sur les Médicaments (BdM).
62370Test Les contrôles de sécurité de la prescription produisent un signal d’information en cas de redondance de substance(s) active(s) dans les traitements médicamenteux en cours à l’exception des solutés de perfusion.
63403Test Les contrôles de sécurité de la prescription produisent un signal d’information en cas d’intolérance ou d’hypersensibilité à un composant du traitement médicamenteux en cours.
64406Test Les contrôles de sécurité de la prescription produisent un signal d’information si le traitement médicamenteux est contre-indiqué ou déconseillé par l’âge, le sexe, les antécédents, les états physiopathologiques, l’état d’allaitement ou le terme de la grossesse.
65373Test Dans le cas d’une patiente qui n’est pas enceinte ou pour qui le statut gravidique est inconnu, les contrôles de sécurité de la prescription produisent un signal d’information si le traitement médicamenteux est contre-indiqué ou déconseillé par la possibilité de procréation.
66409Test Les contrôles de sécurité de la prescription produisent un signal d’information lorsque la posologie journalière prescrite dépasse la posologie maximale recommandée.
67382Test Les contrôles de sécurité de la prescription produisent un signal d’information en cas de prescription de plusieurs médicaments susceptibles de présenter une incompatibilité physico-chimique d’après les données disponibles dans la Base de données sur les Médicaments (BdM).
68427Test Dans le cas d’une prescription pour plusieurs jours dont la durée de traitement est définie, le LAP permet d’afficher dans le récapitulatif des prescriptions en cours un signal d’information au niveau des lignes de prescription lorsque la fin de la période de prescription est proche. Le LAP permet de paramétrer le préavis de ce signal d’information.
 
  1.5.6. Impressions et sauvegardes
69442Test Le LAP permet l’impression du récapitulatif des prescriptions en cours (critère 35) pour le patient. Ce document indique au moins l’ensemble des prescriptions en cours, l’heure et la date de l’impression, le nom de naissance, le prénom, la date de naissance, le poids de prescription (critère 9), les éventuelles allergies et intolérances aux excipients à effet notoire, le nom de l’établissement, un intitulé de l’Unité Fonctionnelle d’hébergement du patient et un mode de contrôle visuel de l’intégrité du document.
70443Test Le LAP permet d’enregistrer sous un format autonome à une adresse paramétrable par Unité Fonctionnelle d’hébergement, les récapitulatifs des prescriptions en cours (critère 35) tels qu’ils ont été imprimés (critère 69). 1- ce document formalisé qui permet aux professionnels de santé de coordonner leurs actions (légal, loi 2004, répond à la loi : doit figurer au dossier médical).2- En l’enregistrant sous un format autonome, on fait de la sécurité informatique d’une part, mais on rend possible la traçabilité de cette action dans le DMP (inscrite dans la loi 2004)
71280Test Le LAP permet d’enregistrer automatiquement à une adresse et selon une fréquence paramétrables par Unité Fonctionnelle d’hébergement le récapitulatif des prescriptions en cours pour chaque patient. Ces enregistrements sont effectués sous un format autonome à raison d’un document par patient. Chaque document comporte au moins l’ensemble des prescriptions en cours, l’heure et la date de l’enregistrement, le nom de naissance, le prénom, la date de naissance, le poids de prescription (critères 9), les éventuelles allergies et intolérances aux excipients à effet notoire et un mode de contrôle visuel de l’intégrité du document. 1-sécurité échantillonnage avec le récap des ttt en cours. 2- La notion d’âge est supprimée de ce document qui a vocation à etre conservé (c’est DDN qui est à faire figurer)

 

 

1.6. Prescriptions destinées à une exécution ambulatoire

  Cette section fixe les exigences en rapport avec la prescription des médicaments destinés à une exécution en ambulatoire, que l’ordonnance soit rédigée en consultation ou à la sortie d’hospitalisation du patient.
Le LAP doit faciliter la politique de prescription ambulatoire de l’établissement.
 
  1.6.1. Rédaction des prescriptions
72469Test Sous son paramétrage de certification, le LAP permet le choix des médicaments dans l’intégralité de la BdM.
73466Test Le LAP permet d’afficher dans les listes de choix des médicaments un prix unitaire estimatif des UCD en regard des spécialités pharmaceutiques. Ce prix est estimé à l’aide des prix de spécialités en ambulatoire
74227bTest Dans les listes de sélection, le LAP affiche différemment les spécialités inscrites au répertoire des génériques et celles qui ne le sont pas.
75478Test Le LAP permet de modifier une prescription de médicament destinée à une exécution hospitalière pour en faire une prescription destinée à une exécution ambulatoire. Cette édition reprend par défaut au moins l’identification du médicament, sa posologie et la mention éventuelle d’un motif de prescription pour chacun des médicaments.
76472Test Pour chaque prescription de médicament, le LAP permet au prescripteur d’indiquer la posologie, un motif de la prescription et de spécifier si le traitement est prescrit dans le cadre d’une ALD exonérante. On enlève durée car elle se situe au niveau de la ligne et non au niveau du médicament
77499Test Pour toute prescription en spécialité dans le catalogue des génériques, le LAP permet de préciser que le médicament ne doit pas être substitué.
78500Test Pour toute prescription en spécialité, le LAP permet de préciser que le médicament est prescrit hors autorisation de mise sur le marché (AMM)
 
  1.6.2. Contrôles de sécurité
79502Test Les contrôles de sécurité de la prescription décrits dans cette section déclenchent des signaux d’information ou des alertes au plus tard à l’impression de l’ordonnance. Ces alertes et signaux sont indépendants d’un éventuel système de mail. Dans le paramétrage de certification du LAP, ces contrôles s’appliquent indifféremment à toutes les prescriptions de médicaments, qu’elles viennent d’être formulées ou non, qu’elles résultent du renouvellement d’une prescription précédente ou de l’utilisation d’un protocole. Ces contrôles de sécurité prennent en compte les différents médicaments composant les éventuelles perfusions. Cette fonctionnalité est aussi exigée pour les prescriptions électroniques en Dénomination Commune, sauf pour certaines d’entre elles qui sont spécifiquement exclues du périmètre de la certification (cf. document Précisions sur la certification des LAP. 1-Nous avons retiré fin de saisie de prescription car cette notion a un sens en intra-hospitalier (il désigne le moment où on pousse la prescription vers le dispensateur et l’administrateur) mais pas pr l’execution ambulatoire.
2-Le terme «paramétrage standard» a été remplacé par «paramétrage de certification»
80511Test Les contrôles de sécurité de la prescription produisent un signal d’information en cas d’interaction médicamenteuse d’après les données de référence disponibles sur l’ensemble des traitements médicamenteux en cours chez le patient. Le LAP donne accès au(x) mécanisme(s) biologique(s), à la conduite à tenir et aux niveaux de sévérité tel que mentionnés dans la Base de données sur les Médicaments (BdM)..
81514Test Les contrôles de sécurité de la prescription produisent un signal d’information en cas de redondance de substance(s) active(s) au sein de l’intégralité des traitements médicamenteux en cours à l’exception des solutés de perfusion. Ces contrôles ne doivent pas signaler la redondance qui pourrait résulter du seul renouvellement d’un traitement.
82544Test Les contrôles de sécurité de la prescription produisent un signal d’information en cas d’intolérance ou d’hypersensibilité à un composant du traitement médicamenteux en cours. On a retiré les mentions qui peuvent entrainer une confusion entre ce qui relève de la BdM et ce qui relève du LAP
83547Test Les contrôles de sécurité de la prescription produisent un signal d’information si le traitement médicamenteux est contre-indiqué ou déconseillé par l’âge, le sexe, les antécédents, les états physiopathologiques, l’état d’allaitement ou le terme de la grossesse.
84517Test Dans le cas d’une patiente qui n’est pas enceinte ou pour qui le statut gravidique est inconnu, les contrôles de sécurité de la prescription produisent un signal d’information si le traitement médicamenteux est contre-indiqué ou déconseillé par la possibilité de procréation.
85550Test Les contrôles de sécurité de la prescription produisent un signal d’information lorsque la posologie journalière prescrite dépasse la posologie maximale recommandée.
86523Test Les contrôles de sécurité de la prescription produisent un signal d’information lorsque la durée de traitement inscrite par le prescripteur pour une ligne de prescription se situe au-dessus de la plus longue durée prévue par l’information sur un des médicaments prescrits. Ce contrôle n’est obligatoire que lorsque l’information sur le médicament comporte des bornes de durées pour toutes les indications.
87526Test Les contrôles de sécurité de la prescription produisent un signal d’information en cas de prescription de plusieurs médicaments susceptibles de présenter une incompatibilité physico-chimique d’après les données disponibles dans la Base de données sur les Médicaments (BdM)
88532Test Les contrôles de sécurité de la prescription produisent un signal d’information en cas de prescription d’un médicament qui a un impact sur la conduite de véhicules ou de machines.
89529Test Les contrôles de sécurité produisent un signal d’information en cas de prescription d’un médicament dont le caractère dopant est mentionné dans la BdM.
90535Test Le LAP produit une alerte lorsque le traitement comporte un médicament réservé à l’usage hospitalier.
 
  1.6.3. Finalisation de l’ordonnance
91460Test Le LAP permet l’impression de la liste actualisée de tous les traitements médicamenteux en cours pour un patient.
92556Test Le LAP permet d’imprimer une ordonnance comportant au moins le nom et, s’il est renseigné (critère 2), le RPPS du prescripteur, en chiffre et en code à barres, l’adresse de l’établissement, le code à barres du FINESS, un intitulé pour l’Unité Fonctionnelle ou la consultation, un numéro de téléphone et une adresse électronique de contact.
93559Test Le LAP permet d’imprimer une ordonnance comportant le nom de naissance, au moins un prénom, le sexe et l’âge du patient ainsi que la date de la prescription. S’il est renseigné dans le LAP, le poids de prescription (critères 9) figure sur cette ordonnance.
94562Test Le LAP permet d’imprimer une ordonnance où figurent tous les médicaments prescrits. L’impression respecte l’éventuel caractère bizone de l’ordonnance puis l’ordre des prescriptions choisi par le prescripteur. L’ordonnance indique au moins la dénomination du médicament, la posologie en unité de prise, le mode, les conditions d’administration et si décidé par le prescripteur, son refus de substitution (critère 77) et la mention de prescription hors autorisation de mise sur le marché (critère 78).
95568Test Le nombre de médicaments prescrits est imprimé sur l’ordonnance.
96565Test Si un excipient à effet notoire est codifié dans le dossier patient comme pouvant poser un problème pour ce patient (critère 6), l’ordonnance imprimée contient cette information au moins dans le cas où elle contient une prescription en Dénomination Commune ou une prescription dans le catalogue des génériques.
97553Test Le LAP permet d’inscrire sur l’ordonnance un texte libre que le prescripteur juge nécessaire à l’information du patient ou à l’interprétation de l’ordonnance.
98571cTest Le LAP permet d’afficher le coût estimatif par médicament, pour les médicaments remboursés, en tenant compte de la posologie journalière, de la durée de traitement et en se basant sur la présentation la moins coûteuse si aucune présentation n’a été spécifiée. Le LAP permet d’évaluer un coût global de la prescription en se basant sur les coûts ambulatoires estimés des différents médicaments. 1)-On a retiré «effective» à la durée de traitement. Concept pas clair par rapport à la durée de traitement. 2)-On a reclarifié la durée de traitement en enlevant le concept durée de délivrance pharmaceutique. 3)- On a fait porté la notion de coût sur le médicament et non plus sur la ligne de prescription
99461aTest Le LAP permet d’afficher toutes les ordonnances qui ont été imprimées à partir du LAP. Lien avec critère ambu 18
100461bTest Le LAP permet d’enregistrer sous un format autonome à une adresse paramétrable, les ordonnances dont l’impression a été demandée à l’aide du LAP. Coordonne les soins entre hôpital et ville (pourra être mis dans le DMP/ loi 2004 sur coordination entre professionnels de santé)

 

 

1.7. Evaluation des pratiques et vigilances

101166aTest Le LAP permet au prescripteur d’enregistrer un commentaire lorsqu’il outrepasse un des contrôles de sécurité décrits dans les chapitres 5.5 ou 6.2 et qui se manifeste par une alerte ou un signal d’information.

 

 

1.8. Relation avec l’éditeur

102172Eng. Une immatriculation identifiant la version et la date de mise à jour de chaque programme du LAP est affichable par tous les utilisateurs. Toute modification du code d’un programme constitutif du LAP est accompagnée d’une modification de son immatriculation.
103199Eng. Le LAP permet d’afficher un document qui énonce en français les liens (en particulier capitalistiques, commerciaux, juridiques) et les modalités d’éventuels partenariats de l’éditeur avec d’autres structures (professionnelles, industrielles, commerciales ou associatives) actives dans le domaine de la santé. En l’absence de tels liens, le document affichable déclare l’absence de lien de l’éditeur avec toute autre structure active dans le domaine de la santé.
104DescAuEng. L’éditeur décrit dans la documentation technique du logiciel l’environnement technique dans lequel l’audit de certification a été réalisé. Cette description comporte au moins les éléments indiqués dans l’§annexe 3.
105DescExEng. L’éditeur précise dans la documentation technique du logiciel les formats autonome et les modalités de paramétrage des exports demandés dans les critères 70, 71 et 100.
106DescErEng. L’éditeur précise dans la documentation technique du logiciel les conditions permettant la réalisation des exigences d’ergonomie du présent référentiel (§chapitre 3.1 et suivants).
107DescEvEng. L’éditeur décrit dans sa documentation technique les motifs de correction et d’évolution de toutes les versions de son logiciel depuis la version testée lors de l’audit de certification.
108ParamCEng. L’éditeur intègre le paramétrage de certification dans son offre commerciale ou décrit complètement dans sa documentation technique l’évolution de ce paramétrage.